Saladin, Henri ; Gauckler, Paul [Editor]
Les monuments historiques de la Tunisie: La Mosquée de Sidi Okba à Kairouan — 1899

Page: 15
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/tunisie1899bd2/0023
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
EXTRAITS ET REFERENCES

Voxjage en Tunisie, par MM. li. Cagnat <i Saladin
Tour du Monde. Paris, Hachette et Gie).

La mosquée de Sidi Okba fut fondée par Okba ben Amir en 50 de
l'Hégire 671 de J.-C).

Hassan ben Nôman '84 Hégire, 703 J.-C. la démolit et la reconstruisit,
ainsi <|iu> le mihrab qu'il orne de magnifiques colonnes.

Sons Hicham-ibn-Abd el Malek, 10e calife omeïade vers 105 Hégire,
724 J.-C), le gouverneur de Gairouan Bichr-ibn Safouaa écrit à ce prince
que la mosquée est trop petite pour les fidèles. Ordre est donné de la
reconstruire sur un plan pins vaste.

En 155 de l'Hégire (772 J.-C. Yézid ben cl Hatem, gouverneur de
l'Afrique, la démolit pour la rebâtir.

Ziadet Allah Ier, fils d'Ibrahim ben cl Aglab, 2e prince de la dynastie
des Aghlabites, la rase 205 Hégire, <S2I J.-C] pour la rebâtir.

Abou Ibrahim ben Mohamed el Aghlab ht construire la chaire mimber)
en bois de platane qu'il fit venir de Bagdad. C'est lui aussi, qui lit bâtir
le dôme qui est au-dessus du mihrab. Il orna le mur qui s'élève au-dessus
du mihrab; on y incrusta les faïences qui avaient été apportées pour
décorer son palais.

Ces renseignements nous avaient été communiqués par le Cheick-el-
loading ...