Voltaire ; Thurneysen, Johann Jakob [Oth.]; Haas, Wilhelm [Oth.]
Oeuvres Complètes De Voltaire (Tome Douzieme): Poemes Et Discours En Vers — A Basle: De l'Imprimerie de Jean-Jaques Tourneisen. Avec des caractères de G. Haas, 1784 [VD18 90793722]

Page: 377
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/voltaire1784bd12/0385
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
t U L h H K h A U 1 K 1 G &


1 7 30.

U u E vois-je ! quel objet ! quoi ! ces lèvres charmantes,
Ouoi ! ces yeux d’où partaient ces ssammes éloquentes,
Eprouvent du trépas les livides horreurs !
Mutes , Grâces , Amours , dont elle fut l’image,
O mes dieux et les siens, tecourez votre ouvrage.
Que vois-je! c’en est fait, j-e t’embrasse , et tu meurs!
Tu meurs; on sait déjà cette affreuse nouvelle;
Tous les cœurs sont émus de ma douleur mortelle.
J’entends de tous côtés les beaux arts éperdus ,
S’écrier en pleurant, Melpomène n’est plus.
Que direz-vous, race future,
Lorsque vous apprendrez la ssétriisante injure
Qu'à ces arts dételés font des hommes cruels ?
Ils privent de la tepulture
Celle qui dans la Grèce aurait eu des autels-»
loading ...