Voltaire; Thurneysen, Johann Jakob [Bearb.]; Haas, Wilhelm [Bearb.]
Oeuvres Complètes De Voltaire (Tome Vingtieme = Siecle De Louis XIV., Tome I): Siecle De Louis XIV. — A Basle: De l'Imprimerie de Jean-Jaques Tourneisen, Avec des caractères de G. Haas, 1785 [VD18 90794249]

Seite: 165
DOI Seite: Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/voltaire1785bd20/0173
Lizenz: Public Domain Mark Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
DU SIECLE DE LOUIS XIV. 165

des erreurs grosiières et des projets ridicules. C’est donc
venger la mémoire du cardinal de Richelieu que de
démontrer, comme on l’a fait, qu’il ne peut être l’auteur
de ce testament, qui sans son nom aurait été ignoré à
jamais.
L’abbé Ladvocat, tout bibliothécaire qu’il était de la
sorbonne , s’est (trompé en disant qu’on avait retrouvé
dans cette bibliothèque un manuscrit de cet ouvrage,
apostillé de la main du cardinal. Le seul manuscrit
apostillé ainsi est au dépôt des affaires étrangères ; il
n’y fut porté qu’en i“oç. Ce n’est point le testament
qui eft apostillé, c’est une narration succinte composée
par l’abbé de B ourdis, à laquelle on avait long-temps
après ajouté ce testament prétendu: et les notes margi-
nales même, écrites de la main du cardinal, prouvent
que cette narration succinte n’était pas de lui ; elles
indiquent les omistions de l’abbé de Bourreis, et ce qu’il
devait refondre. Voyez la réponse à M. Foncemagne.
On attribue encore au cardinal de Richelieu une
histoire de la mère et du fils ; c’est un récit asfez infidèle
des malheureux démêlés de Louis XIII avec sa mère.
Çette histoire faible et tronquée est probablement de
Mènerai. Mais dans la multitude des livres dont nous
semmes accablés aujourd’hui, qu’importe de quelle main
soit un ouvrage médiocre? (7) Mort en 1642.
( 7 ) Il est difficile de ne pas regarder cette hiftoire comme un ouvrage du
eardinal de Richelieu. Elle renferme des anecdotes curieuses sur les pre-
mières années de Louis Xlll, des details particuliers au cardinal, écrits
avec un air de naïveté et defranchise que Mènerai n’aurait pas saisi , et des
opinions absolument opposées à celles de cet hïstorien. Il n’en a paru que
deux volumes, le reste est demeuré entre les mains du gouvernement, or,
chez les héritiers du cardinal.
loading ...