Voltaire; Thurneysen, Johann Jakob [Oth.]; Haas, Wilhelm [Oth.]
Oeuvres Complètes De Voltaire (Tome Vingtieme = Siecle De Louis XIV., Tome I): Siecle De Louis XIV. — A Basle: De l'Imprimerie de Jean-Jaques Tourneisen, Avec des caractères de G. Haas, 1785 [VD18 90794249]

Page: 319
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/voltaire1785bd20/0327
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
© .
SOUS LOUIS XIV. are?
pape Alexandre VII, qui haiïsait le duc de Créqui,
vint en armes assiéger là maison de l’ambassadeur.
Ils tirèrent sur le carrolse de l’ambassadrice qui
rentrait alors dans son palais ; ils lui tuèrent un
page, et blessèrent plusieurs domestiques. Le duc de
Créqui sortit de Rome, accusant les parens du pape „
et le pape lui-même, d’avoir favorisé cet assassinat.
Le pape différa tant qu’il put la réparation, persuadé
qu’avec les f rançais il n’y a qu’à temporiser, et que
tout s’oublie. Il fit pendre un corse et un sbire
au bout de quatre mois, et il fit sortir de Rome le
gouverneur , soupçonné d’avoir autorisé l’attentat r
mais il fut consterné d’apprendre que le roi mena-
çait de faire assiéger Rome , qu’il fesait déjà passer
des troupes en Italie, et que le maréchal du Plejfis-
Praslin était nommé pour les commander. L’affaire
était devenue une querelle de nation à nation ,
et le roi voulait faire respecter la fîenne. Le pape,
avant de faire la satisfaction qu’on demandait >
implora la médiation de tous les princes catholiques ;
il fit ce qu’il put pour les animer contre Louis XIV;
mais les circonstances n’étaient pas favorables au
pape. L’Empire était attaqué par les Turcs: l’Espa-
gne était embarrassée dans une guerre peu heureuse
contre le Portugal.
La cour romaine ne fît qu’irriter le roi sans pouvoir
lui nuire. Le parlement de Provence cita le pape,
et fit saifîr le Comtat d’Avignon. Dans d’autres
temps les excommunications de Rome auraient
suivi ces outrages; mais c’étaient des armes usées,
et devenues ridicules : il fallut que le pape pliât ;
il fut forcé d’exiler de Rome son propre frère,
loading ...