Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 2): Aux IVe, Ve, VIe et VIIe siècles: textes et traduction — Paris, 1895

Seite: 561
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1895bd2/0089
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
FRAGMENTS DES VIES DE PAKHÔME ET DE THÉODORE

KToq ne(ïiei)u)t ^ru*. neTpiomoc ueqeiiKOTK equjcmie ^too neq^ioïKe 1
HiieciiH'Y £ii £u*fi nijut eTOT'sno'y xi.xioq epoo-y k»>t^ uottcouj. iiTepeqeijute
•^.e ose uj^pe «ec(n.H'y) (sic exit).

XIV

(-<?-) îtoTTTe &A3L nujme xinevieiooT n^ujjuto nôvi eTxioone ju.xt.on
RaaocimH îijju e&o'X'xe nepe rnsoesc ujoon njuju^q n^i uta. irxoeic ^ H&.q
juneo_JuoT ïti^Tuj^'se epoq eTpeq^- o_otc hô^îi gn u^ioAn efio<V ii^i eTepe

msoeic tc^&o jujuo(q) epocy eTpetrcoim...... u^q ju^peuuj'X.h'X egp^i

en-îsoeïc nqKis. neneitoT H'à.iK^ioc îiôoi è/yto irreXioc2 es.n^ neTpumioc £vicu)tju
c^p eneneicoT equ^-xe njuju^q uott^ocy •se mcTeire sse noc n^^^pi^e îiô>.k
no'y^jd.KpHcsc3 gx*. nemtis. o^coctc ïn^OKuuô^e tiîteTïiH*Y uj^poK ep juohj^^oc

cm £oo& uiju..........C"1*-") eTjmneqKtoTC eTpeq'à.oKiJua^e nneTïiH'y uj^poq

ep juoho^çoc 4 ^tio oh ïiq&coK ujdkpoo,Y e&x*. neir ujme ng&.ç> ncon a>.7rio ■sm
neç^ocy crjuju^'y neTiiH-y eniiJs. ïitotcï TOTei migeneeTe emi^p juioîiis.^oc

Mais lui, notre père apa Petronios était couché, malade, et il dirigeait les
frères en toute chose qu'ils lui demandaient selon leurs règles. Mais lorsqu'il
sut que les frères étaient (sic exit).

XIV

.....Dieu a visité notre père Pakhôme qui nous paissait en toute justice,

car le Seigneur était avec lui : le Seigneur lui avait donné la grâce ineffable
de nous inspirers la crainte par les révélations dont le Seigneur l'instruisait,

afin qu'on sût..........Prions le Seigneur qu'il nous laisse notre père juste

et parfait apa Petronios; car j'ai entendu notre père parlant un jour avec lui,
disant : « Crois que le Seigneur t'accordera un discernement spirituel, afin
que tu éprouves en toute chose ceux qui viendront vers toi pour se faire moines

..........qui étaient alentour de lui pour éprouver ceux qui venaient vers

lui afin de se faire moines. Et souventes fois il allait vers eux pour les visiter;
et depuis ce jour, ceux qui venaient en chacun des couvents afin de se faire

i. Lisez : neq-2iioiKei. — 2. Lisez : irreAeioc. — 3. Lisez : noT^i^Kpicic. — 4. Lisez : Aione>.^oc.

— 5. Mot à mot : De nous faire crainte.
loading ...