Société Française de Reproductions de Manuscrits à Peintures [Hrsg.]
Bulletin de la Société Française de Reproductions de Manuscrits à Peintures — 1.1911

Seite: 5
DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: 
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/bulsocfrrepmsspeint1911/0011
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
SOCIÉTÉ FRANÇAISE

D E

REPRODUCTIONS DE MANUSCRITS

A PEINTURES

En têle de ce premier Bulletin, il a semblé utile de rappeler les origines de la
Société française de Reproductions de Manuscrits à Peintures et de préciser le but
qu’elle poursuit, les publications qu’elle compte faire paraître, l’organisation qui lui
est assurée par ses Comités et les Statuls qui régissent son fonctionnement.

En conséquence, nous reproduisons ici la Circulaire explicative, rédigée et
distribuée au mois de novembre 1910.

La Société que nous venons de fonder arrive à son heure. De tous côtés les études
de paléographie et d’iconographie se tournent vers les admirables spécimens que nous
a laissés le passé et demandent des reproduclions de plus en plus soignées et de plus en
plus fidèles.

I. — BUT DE LA SOCIÉTÉ.

L’incendie à jamais déplorable qui a ravagé la Biblioteca nazionale de Turin, dans la
nuit du 25 au 26 janvier 1904, a montré une fois de plus la nécessité pour tous les
gouvernements de préserver d’une deslruction complète et toujours imminente les mer-
veilles que contiennent leurs dépôts. L’émoi a été si vif que partout des cris d’alarme
ont été lancés, mais hélas ! bien faiblement entendus. L’Académie des Inscriptions et
Relles-Lettres, sur la proposition de M. S. Reinach et de M. Dieulafoy, a bien émis le
vœu qu’un crédit fût voté pour photographier les manuscrits les plus précieux, la
Chambre des députés a bien été saisie d’un projet de loi resté caduc; l’indifîérence des
loading ...