L' art ornemental: revue hebdomadaire illustrée — 4.1886-1887

Seite: 177
DOI Heft: DOI Seite: Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art_ornemental1886_1887/0185
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
PARIS : J. ROUAM, éditeur, 29, cité d'Antin. Dix CENTIMES LE NUMÉRO PARIS : J. ROUAM, éditeur, 29, cité d'Antin.

LONDRES: Gilbert Wood & O, 175, Strand. Paraissant tons les Samedis. BRUXELLES : A. N. Lebèguk et C">.

TURIN : Mattikolo Luigi, 10, Via Po. Directeur et Rédiettnr <n chef : G. D ARGENT Y - Istace.

Piril il Dép. : Ui H, 5 fr. — Six moit, 2 fi. 50 ON S'ABONNE SANS FRAIS DANS TOUS LES BUREAUX DE POSTE Union poittli : Du H, 8 fr, — Six mois, 4 fr.

EXPLICATION DES PLANCHES

Cartouche.

Ce cartouche est tiré de la généalogie de la maison de Tour-et-Taxis,
par Flacchio, roi d'armes du Limbourg. Il a été composé et gravé par
Jean-Baptiste Berterham.

On sait que la maison de Tour-et-Taxis est une maison princière
originaire du Milanais. Martin Ier délia Torre, mort en 1147, en est regardé
comme la tige. Lamoral Ie1', en 1313, prit le nom de seigneur de Tasso ou
Tassis, d'après le mont Tasse, dans le Bergamasque, et fut fait chevalier
par l'empereur Frédéric III. Créés princes de l'Empire par Léopold Ier,
les princes de Tour-et-Taxis reçurent, en 1734, l'administration des postes
en fief. La branche aînée de cette famille réside à Ratisbonne. Il y a une
branche cadette en Bohême.

Cartouche

lire de la Généalogie de la maison de Tour-cl-Taxis, par Flacchio, roi d'armes du Limbourg.
Composition et gravure de Jean-Baptiste Berterham.

Palais des duos d'TJrToino.

Au nombre des monuments les plus beaux et les plus riches que pos-
sède l'Italie,'il faut comprendre le palais des ducs d'Urbino, demeure
aujourd'hui presque abandonnée par la régie domaniale qui en est pro-
priétaire.

C'est un édifice d'architecture romane. Les uns prétendent qu'il est

l'œuvre de Francesco di Giorgio; d'autres l'attribuent à Leone Batista
Alberti; mais les documents authentiques prouvent que les architectes qui
le construisirent furent Baccio Pontello Fiorentino et l'Esclavon Luciano
in Laurano.

A la majesté de la façade, construite en larges pierres régulièrement
taillées, correspond la parfaite harmonie de l'intérieur. La cour,
entourée de portiques, est magnifique. Un large escalier conduit aux étages
loading ...