Barthélemy, Jean Jacques
Voyage du jeune Anacharsis en Grèce (Band 1) — Paris: Ledoux, 1824

Page: XXXIX
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/barthelemy1824bd1/0053
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
DE J. J. BARTHELEMY. XXXÎX
me livrer avec succès et sans une extrême répu-
gnance à des études d’un autre genre; et, ne vou-
lant pas exiger de moi un sacrifice si pénible, il
me rendit ma liberté , et me conserva son amitié.
Libre de cet engagement, j’en contractai presque
aussitôt avec transport un autre qui me liait irré-
vocablement à l’objet de ma passion. M. Burette,
de l’académie des belles-lettres, mourut au mois
de mai 174.7, et je ^us nommé à la place qu’il lais-
sait vacante. Je devais avoir dans la personne de
M. Le Beau un concurrent très-redoutable ; mais
il voulut bien ne point se présenter en cette oc-
casion ; et une autre place ayant vaqué très - peu
de temps après, il y fut élu tout d’une voix. Ce-
pendant j’avais sa démarche sur le cœur : M. de
Bougainville, mon ami intime, secrétaire perpé-
tuel de l’académie , voulant, à cause de ses infir-
mités, se démettre de cette place, me proposa pour
son successeur au ministre , qui voulut bien m’a-
gréer ; mais je refusai, et les engageai l’un et l’autre
à me préférer M. Le Beau, qui, quelques années
après, trouva le moyen de s’en venger. Je vais
quitter le secrétariat, me dit-il; je vous le devais,
et je vous le rends. Je le cède à un autre, lui ré-
pondis-je; mais je ne cède à personne le plaisir
d’avouer qu’il est impossible de vous vaincre en
bons procédés.
Je continuais à travailler avec M. de Boze, lors-
loading ...