Barthélemy, Jean Jacques
Voyage du jeune Anacharsis en Grèce (Band 1) — Paris: Ledoux, 1824

Page: 2
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/barthelemy1824bd1/0136
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
INTRODUCTION

Mais, soit que l’homme se lasse enfin de sa
férocité, soit que le climat de la Grèce adoucisse
tôt ou tard le caractère de ceux qui l’habitent,
plusieurs hordes de sauvages coururent au-devant
des législateurs qui entreprirent de les policer.
Ces législateurs étaient des Egyptiens, qui ve-
naient d’aborder sur les côtes de l’Argolide. Ils y
cherchaient un asile, ils y fondèrent un empire1;
et ce fut sans doute un beau spectacle de voir des
peuples agrestes et cruels s’approcher en trem-
blant de la colonie étrangère , en admirer les tra-
vaux paisibles , abattre leurs forêts aussi anciennes
que le monde, découvrir sous leurs pas mêmes une
terre inconnue et la rendre fertile, se répandre
avec leurs troupeaux dans la plaine, et parvenir
enfin à couler dans l’innocence ces jours tran-
quilles et sereins qui font donner le nom d’âge
d’or à ces siècles reculés.
Cette révolution commença sous Inachusa, qui
avait conduit la première colonie égyptienne2;
elle continua sous Phoronée son fils3. Dans un
court espace de temps, l’Argolide, l’Arcadie et les
régions voisines changèrent de face 4.
Environ trois siècles après, Cécrops, Cadmus
1 Cast. ap. Euseb. chron. lib. i, p. n. Syncell. p. 64, 124.
n En 1970 avant J. C. — 3 Fréret, déf. de la chron. p. 27g.—
3 Pausan. lib. 2, cap. 15, p. 145. Clem. Alex, cohort. ad. gent. p. 84.
Tatian. orat. ad. Græc. p. i3i.—4 Pausan. lib. 8, cap. 3, p. 601.
loading ...