Barthélemy, Jean Jacques
Voyage du jeune Anacharsis en Grèce (Band 1) — Paris: Ledoux, 1824

Page: 68
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/barthelemy1824bd1/0202
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
68 INTRODUCTION AU VOYAGE
vérités, les fêtes et les mystères : il présentait à
la politique des moyens puissans pour mettre à
profit l’ignorance et la crédulité du peuple , les
oracles, l’art des augures et des devins : il lais-
sait enfin à chacun la liberté de choisir parmi les
traditions anciennes, et de charger sans cesse de
nouveaux détails l’histoire et la généalogie des
dieux ; de sorte que l’imagination , ayant la liberté
de créer des faits, et d’altérer par des prodiges
ceux qui étaient déjà connus, répandait sans cesse
dans ses tableaux l’intérêt du merveilleux, cet in-
térêt si froid aux yeux de la raison , mais si plein
de charmes pour les enfans et pour les nations
qui commencent à naître. Les récits d’un voya-
geur au milieu de ses hôtes, d’un père de famille
au milieu de ses enfans, d’un chantre admis aux
amusemens des rois,s’intriguaientousedénouaient
par l’intervention des dieux, et le système de la
religion devenait insensiblement un système de
fictions et de poésie.
Dans le même temps, les fausses idées qu’on
avait sur la physique enrichissaient la langue
d’une foule d’images. L’habitude de confondre
le mouvement avec la vie, et la vie avec le sen-
timent, la facilité de rapprocher certains rap-
ports que les objets ont entre eux, faisaient que
les êtres les plus insensibles prenaient dans le
discours une âme ou des propriétés qui leur
loading ...