Barthélemy, Jean Jacques
Voyage du jeune Anacharsis en Grèce (Band 1) — Paris: Ledoux, 1824

Page: 169
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/barthelemy1824bd1/0303
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
DE LA GRÈCE, PART. II, SECT. II. 16g
Ces terribles exemples d’injustice et d’ingrati-
tude de la part d’un souverain ou d’une nation
ne découragent ni l’ambition ni la vertu. Ce sont
des écueils dans la carrière des honneurs, comme
il y en a au milieu de la mer. Thémistocle et Aris-
tide prenaient sur les Athéniens la supériorité
que l’un méritait par la diversité de ses talens,
l’autre par l’uniformité d’une conduite entière-
ment consacrée au bien public. Le premier,tour-
menté jour et nuit par le souvenir des trophées
de Miltiade 1, flattait sans cesse par de nouveaux
décrets l’orgueil d’un peuple enivré de sa vic-
toire ; le second ne s’occupait qu’à maintenir les
lois et les mœurs qui l’avaient préparée : tous
deux, opposés dans leurs principes et dans leurs
projets , remplissaient tellement la place publi-
que de leurs divisions , qu’un jour Aristide, après
avoir, contre toute raison , remporté un avantage
sur son adversaire, ne put s’empêcher de dire
que c’en était fait de la république, si on ne les
jetait, lui et Thémistocle, dans une fosse pro-
fonde 2.
A la fin, les talens et l’intrigue triomphèrent
de la vertu. Comme Aristide se portait pour
arbitre dans les différends des particuliers, la
réputation de son équité faisait déserter les tri-
bunaux de justice. La faction de Thémistocle
' Plut, in Themist. t. i, p. 113. —2 Id. in Aristid. t. x , p. 320.
loading ...