Barthélemy, Jean Jacques
Voyage du jeune Anacharsis en Grèce (Band 1) — Paris: Ledoux, 1824

Seite: 199
DOI Seite: Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/barthelemy1824bd1/0333
Lizenz: Public Domain Mark Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
DE LA GRÈCE, PART. II, SECT. II. igg
dans l’armée de Xerxès : il leur rappelait qu’ils
descendaient de ces Grecs contre lesquels ils
portaient actuellement les armes. Son projet
était de les engager à quitter le parti de ce prince,
ou du moins de les lui rendre suspects '.
Cependant l’armée des Grecs s’était placée à
l’isthme de Corinthe, et ne songeait plus qu’à
disputer l’entrée du Péloponèse 2. Ce projet dé-
concertait les vues des Athéniens, qui jusqu’alors
s’étaient flattés que la Béotie , et non l’Attique,
serait le théâtre de la guerre. Abandonnés de
leurs alliés, ils se seraient peut-être abandonnés
eux-mêmes. Mais Thémistocle , qui prévoyait
tout sans rien craindre, comme il prévenait tout
sans rien hasarder, avait pris de si justes mesures,
que cet événement même ne servit qu’à justifier
le système de défense qu’il avait conçu dès le
commencement de la guerre médique.
En public, en particulier, il représentait aux
Athéniens qu’il était temps de quitter des lieux
que la colère céleste livrait à la fureur des Perses;
que la flotte leur offrait un asile assuré; qu’ils
trouveraient une nouvelle patrie partout où ils
pourraient conserver leur liberté : il appuyait
ces discours par des oracles qu’il avait obtenus
de la Pythie; et, lorsque le peuple fut assemblé,
' Herodot.lib. 8, cap. 22. Justin, lib. 2, cap. 12. Plut. inThemisU
p. 116. —2 Herodot. ibid. cap. 40. Isoc^paneg. t. 1 , p. 166.
loading ...