Barthélemy, Jean Jacques
Voyage du jeune Anacharsis en Grèce (Band 1) — Paris: Ledoux, 1824

Page: 338
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/barthelemy1824bd1/0472
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
338 INTRODUCTION AU VOYAGE
temples se couvrirent de peintures, les environs
de Delphes et d’Olympie de statues. Au moindre
succès, la piété, ou plutôt la vanité nationale,
payait un tribut à l’industrie, excitée d’ailleurs
par une institution cpii tournait à l’avantage des
arts. Fallait-il décorer une place, un édifice pu-
blic? plusieurs artistes traitaient le même sujet :
ils exposaient leurs ouvrages ou leurs plans, et
la préférence était accordée à celui qui réunissait
en plus grand nombre les suffrages du public b
Des concours plus solennels en faveur de la pein-
ture et de la musique furent établis à Delphes, à
Corinthe, à Athènes et en d’autres lieux. Les villes
de la Grèce qui n’avaient connu que la rivalité
des armes, connurent celle des talens : la plupart
prirent une nouvelle face, à l’exemple d’Athènes,
qui les surpassa toutes en magnificence.
Périclès, voulant occuper un peuple 2 redou-
table à ses chefs dans les loisirs de la paix, ré-
solut de consacrer à l’embellissement de la ville
une grande partie des contributions que fournis-
saient les alliés pour soutenir la guerre contre
les Perses , et qu’on avait tenues jusqu’alors en
réserve dans la citadelle. Il représenta qu’en fai-
sant circuler ces richesses, elles procureraient à
la nation l’abondance dans le moment, et une
’ Plin. lib. 36, cap. 5, t. 2,p. 726.—2 Plutarch. in Pericl. t. x.
p. i58.
loading ...