Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Metadaten

Institut Egyptien <al-Qāhira> [Editor]
Bulletin de l'Institut Egyptien — 3.Ser. 2.1891(1892)

DOI article:
Abbate, Onofrio: Prééminence des facultés mécaniques dans la race égyptienne
DOI Page / Citation link: 
https://doi.org/10.11588/diglit.12720#0224

DWork-Logo
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
— 216 —

étudier pour fortifier leur esprit et se perfectionner. L'aptitude,
comme je l'ai dit tout à l'heure, y prédispose dès la jeunesse ; il ne
faut pas la perdre, il faut qu'ils se rendent maîtres d'eux-mêmes et
en donnant à leur progrès et à leur civilisation une direction choisie
et voulue, produire une nouvelle renaissance.

Cette grande idée, l'idée de la civilisation par la science, entrevue
dans les efforts intellectuels de la période gréco-romaine, égarée
pendant plusieurs siècles de luttes, de conquêtes, de barbarie, se
réveilla et se retrouva dans lexvie siècle; elle a eu pour principaux
organes Galilée et Bacon. Bacon l'a résumée dans cet aphorisme
célèbre : homo minister et interpres naturœ, quantum sait tan-
tum potest.

Il a prévu, avec une perspicacité merveilleuse,, la société
moderne, la nature vaincue par la science, en éloignant définitive-
ment les tâtonnements incertains de l'empirisme et du forma-
lisme.

DT ABBATE.
 
Annotationen