Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Metadaten

Institut Egyptien <al-Qāhira> [Editor]
Bulletin de l'Institut Egyptien — 3.Ser. 2.1891(1892)

DOI article:
Piot, Jean-Baptiste: Nécessité de créer des instituts vaccinogènes en Égypte: avantages et économie du projet
DOI Page / Citation link: 
https://doi.org/10.11588/diglit.12720#0225
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
NÉCESSITÉ

DE CRÉER DES INSTITUTS YACCINOGÈNES EN EGYPTE

AVANTAGES ET ÉCONOMIE DU PROJET

PAR

M. J.-B. Piot

Le gouvernement khédivial, suivant en cela l'exemple de la plu-
part des États européens a, par son décret du 10 juillet 1890, déclaré
la vaccination obligatoire dans toute l'Egypte et ses dépendances.
C'est là un premier pas, mais un pas décisif dans la voie féconde
inaugurée si brillamment par Jenner pour la vaccine, puis si large-
ment étendue par Pasteur, qu'elle est en voie de se généraliser pour
combattre victorieusement toutes ou presque toutes les affections de
nature contagieuse.

Je viens de dire : un premier pas, et, en effet, la mesure qu'a
prise le gouvernement égyptien est incomplète, car la vaccination
limitée à la première enfance est manifestement insuffisante pour
assurer la pérennité de ses effets prophylactiques. Il faut, de toute
nécessité, que cette opération soit répétée sur le même individu à
intervalles plus ou moins rapprochés. Les preuves du bien fondé de
cette assertion sont malheureusement trop nombreuses pour qu'il
soit nécessaire d'insister sur la question. Qu'il me soit permis d'en
citer quelques-unes parmi une foule d'autres non moins démonstra-
tives.

Mon excellent confrère, M. Pourquier, directeur de l'Institut vac-
cinogène de Montpellier, chargé de vacciner six cents élèves des
écoles communales de Montpellier, âgés par conséquent de 6 à 13
ans, obtint 30 0/0 de succès en 1884.

C'était donc près du 1/3 de ces enfants qui avaient perdu le béné-
fice de l'immunité vaccinale. Pour des adultes de 20 à 21 ans, qui
 
Annotationen