Bulletin du Musée National de Varsovie — 8.1967

Page: 1
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/bmusvars1967/0007
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
Joachim Śliwa

PLAQUETTE DE MEDINET-ABOU AU MUSEE NATIONAL

DE CRACOYIE

Le Musee Nationa' de Cracovie (Collection Czartoryski) possede un fragment d'une plaąuette
a une tres interessante reprćsentation (fig. I).1 Le fragment montre la partie superieure d'un
personnage tourne vers la droite, conservee jusqu' a la ceinture. Cest un prisonnier a la peau
sombre, vetu d'un ample manteau au col large et a la manchc large et plissće. Sur le col, dont
le bord se termine par de grandes decoupures arrondies, on trouve cinq creux ronds, traces
laissees par des rosettes que 1'on n'a pas conservees. De 1'epaule gauche, sous le col, tombe une
echarpe assez large garnie de petits traits doubles separes entre eux par des groupes de points
se fondant. L'echarpe est nouee a la taille. Les torsades de la corde attachće au cou et formant
un noeud coulant sur la nuque sont indiquees par des traits transversaux situes a petite distance
les uns des autres. Le bout conserve de la corde passe pres du visage le long du bord droit de la
plaquette et se termine en formę de frange ornementale. Malgre les deteriorations, on peut
distinguer dans la partie superieure de la plaąuette le contour faiblement accuse du visage,
l'oeil, un net grossissement a 1'endroit de la levre superieure et la ride qui en descent, ainsi
que 1'anneau caracteristique a 1'oreille. La coiffure n'a pas ete conservee.

Tous les details ressortent en bas-relief grace a un email polyclirome. Les couleurs sont ternies,
le visage couvert d'un ton brun fonce, le col vert pale borde de traits vert brun, le manteau
est en email blanc terni, 1'echarpe est rouge. Dans 1'oeil des traces de couleur blanche, la corde
blanche egalement (les traits transversaux sont brun fonce) ainsi que la decoration de l'echarpe
et l'anneau.

La piece que nous venons de decrire appartient a un groupe assez nombreux de plaquettes
de faience representant des ennemis captifs. On trouve une dizaine d'objets de ce genre au
Musee du Caire, au British Museum, au Metropolit n Museum, quelques uns au Louvre, a Bos-
ton, a Chicago, a Berlin et dans d'autres musees. On y voit des representants de tous les peuples
avec lesquels les Egyptiens faisaient la guerre a l'epcque. Et donc, des habitants de 1'Asie
(Syriens, Hittites), ceux qu'on appelle les "peuples marins", des representants des tribus noires
d'Afrique ainsi que les blancs Lybiens (Tmhw, Msivs, Libu). Ces plaquettes nous donnent
beaucoup d'informations precieuses d'ordre ethnologique et ethnographique.

1. Nr. inv. XI-517, haut. du fragment 0,133 m, larg. 0,07 m, epaisseur de la plaąuette 0,027 m. La plaąuette est modelće
a la main dans une fine argile de couleur jaunatre, sa surface superieure est couverte d'une decoration emaillće. Cf.
A.Lucas, Ancient Egyptian Materials and Industries, 4th ed., London, 1962, pp. 157—161. Les mćthodes de fabrica-
tion des plaqucttes decoratives en faience sont dćcrites en details dans: W.C. Hayes, "Glazed Tiles froni a Palące of
Ramesses II at Kanlir", The Metropolitan Museum of Art Papers, III, New York, 1937, pp. 8 — 10 (au caractere de
notre plaąuette correspond la methode 2, p. 10).

1
loading ...