Bulletin du Musée National de Varsovie — 8.1967

Page: 57
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/bmusvars1967/0067
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
Izabela Belkę \

DEUX FRAGMENTS DE SCULPTURE ASSYRIENNE
DU MUSEE NATIONAL DE VARSOVIE

En ete 1947, dans un manoir pres de Świdnica, M. Tadeusz Przypkowski a trouve trois frag-
ments de bas-reliefs assyriens. Ils avaient ete scelles dans un mur du vestibule de la maison aban,
donnee, mais ne portant aucune tracę d'incendie. Ecosses tres soigneusement de la muraille,
ils ont ete transportes au Musee National de Varsovie oii on les a inventories aux nos MN 199333-
MN 199334, MN 199335. Les deux premiers sont publies dans le present article.

Le fragment portant le no MN 199333 provient d'un bas-relief en calcaire cristallin blanc
a taches grises; il est polygonal et mesure 0,325x0,287x0,076 m. environ (fig. 1). La plaque
a du souffrir beaucoup d'un incendie: le feu et la fumee ont change la couleur de la surface de
la pierre en lui appliquant une teinte noire. Les petits trous ronges k certains endroits resultent
de l'erosion ainsi que d'un long sejour dans la terre humide. Le fragment en miestion a ete brise
en trois morceaux; il fut recolle ensuite, tres vraisemblalement au XIXe sieele. II en reste des
traces bien distinctes, quoiqu'on ait colore en noir la masse collante pour lui donner la teinte
de la surface subsistante. La partie inferieure du bas-relief manque.

Sur notre fragment deux archers sont sculptes. Deux „cannons-types". L'un a co te de 1'autre;
le second s'avance un peu par rapport a son compagnon, d'une manierę qui permet de voir son
visage avec tout le front, sa main gauche armee d'un arc, la pointę de sa fleche, ainsi que le
devant de son corps. Le fragment conserve ne nous presente ces deux hommes que jusqu'aux
hanches; la position de leurs jambes nous echappe. Pencb.es en arriere, ils sont sur le point
de tirer leurs fleches.

Les deux tetes presentent leur profil droit. L'oeil, a la prunelle legerement ciselee est represente
de face, comme de coutume; les paupieres et les sourcils sont bien distincts. Le nez a ete faęonne
avec precision; la narine du premier archer est gonflee, celle du second etant mutilee. Les levres
du premier, detruites au coin de la bouche, semblent entrouvertes. Celles du second sont serrees
fortement, ainsi que ses macboires, ce dont on s'aperęoit par la manierę de representer la tension
des muscles de son visage. L'oreilIe, bien que mutilee partiellement par la coupure, est faęonnee,
elle aussi, avec beaucoup de precision. La barbe est traitee d'une manierę etrange: elle est frisee,
mais courte. Les cheveux, coiffes k la chien, tombent sur le cou; ils sont frises soigneusement,
mais non boucles, coupes juste au-dessus de la nuque. Un ruban entoure la tete; on voit, en
regardant le premier archer, qu'il est noue en arriere formant une sorte de cocarde. Le bras
gauche est tendu en avant un peu vers le haut, la main tenant 1'arc en le serrant fortement
des doigts. Le bras droit retire en arriere est fort muscle; la main aux doigts longs et minces
tend la corde. Ces cordes justement, d'une manierę peu naturelle, passent a travers les figures
en etant cachees par la tete du premier homme. Les deux personnages sont vetus d'une tunique

57
loading ...