Bulletin du Musée National de Varsovie — 24.1983

Page: 22
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/bmusvars1983/0028
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
CHRONIQUE

1982

La retraite du Directeur Stanisław Lorentz

En novembre 1982 le Professeur Stanisław Lorentz a pris sa retraite comme Directeur du
Musée National de Varsovie. 11 dirigea cette institution pendant presque un demi-siècle, chose
tout à fait exceptionnelle. Ses mérites pour le Musée National de Varsovie sont non moins
exceptionnels. Quand, en 1935 il est devenu directeur adjoint, et en 1936 directeur, le musée
était une institution de caractère provincial, avec peu d’oeuvres d’art importantes, presque
inconnue à l’étranger, et en Pologne dépassée de loin par le Musée National de Cracovie (pour
les collections de l’art polonais) et par celui de Poznań (pour les collections de la peinture étran-
gère). Le prédécesseur de Lorentz était un spécialiste en armes et objets militaires et avait
l’esprit d’un collectionneur et d’amateur plutôt que d’un savant et d’un universitaire.

Aux temps de la direction de Lorentz a changé tout. Le musée a reçu un nouveau bâtiment —■
commencé déjà quand Lorentz est venu, mais en principe aménagé par lui-même; les collections
ont pris en essor incroyable; avant 1939 les achats menés avec un grand dynamisme; après la
guerre l’incorporation des oeuvres d’art provenants des collections nationalisées, des églises
détruites et des musées des territoires auparavant allemands a changé complètement le caractère
de la collection. Les fouilles menées en Proche Orient sous la direction du Professeur Kazimierz
Michałowski, qui ont tellement contribué à développer le Musée National en tant qu’un institut
de recherches, ont aussi apporté une collection unique de peintures coptes paléochrétiennes,
détachées de la basilique découverte par le Professeur Michałowski à Faras au Soudan. D’autre
part les achats des oeuvres de l’ait polonais du XXe siècle ont permis de développer le départe-
tement de Part contemporain.

Ces collections furent popularisées, exposées, publiées et étudiées par ce grand team des
historiens d’art, conservateurs et restaurateurs que Lorentz a su grouper autour du Musée
National. Des centaines d’expositions — dont celles itinérantes si importantes dans les premières
années après la guerre — furent organisées; des catalogues des collections et des oeuvres présen-
tées aux expositions furent publiés; des guides populaires contribuèrent à vulgariser les richesses
du musée; un Annuaire du Musée National inauguré par Lorentz en 1938 et repris après la guerre
est devenu une des publications polonaises fondamentales pour l’histoire de l'art; un Bulletin
du Musée National de Varsovie publié en langues étrangères publie des articles préparés par les
érudits polonais et étrangers sur les problèmes liés aux oeuvres d’art appartenant au musée.
Le Musée National est devenu une institution de recherches, un centre d’éditions, un lieu de
culture avec ses concerts de musique de chambre à la lumière des bougies.

Après la guerre plusieurs palais nationalisés furent attachés au Musée National, grâce à l’initia-
tive de Stanisław Lorentz, dans les premières années d’après guerre Directeur Général des Musées
et des Monuments de Pologne. Ainsi fut crée un ensemble d’une grande importance artistique
et culturelle, auquel s’est ajouté ces dernières années — comme une institution indépendante,
mais combien nourrie des soucis de Lorentz — le Château Royal de Varsovie, dont la reconstruc-
tion, après la destruction par les Allemands pendant la guerre, fut un des objectifs les plus im-
portants de Lorentz dans les années 1950 et 1960.

Stanisław Lorentz a joué enfin un grand rôle dans la popularisation de l’art polonais et de la
culture polonaise dans le monde. C’est grâce à son initiative et collaboration qu’ont été organisées
des expositions d’une grande importance pour la propagation de l’histoire et de la culture arti-
stique de la Pologne. Comme professeur de l’historié de l’art moderne à l’Université de Var-
sovie il a su mobiliser aussi les érudits universitaires pour les recherches de grande envergure.

22
loading ...