Cagnat, René
Carthage, Timgad, Tébessa et les villes antiques de l'Afrique du Nord — Paris, 1927

Page: 139
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/cagnat1927/0147
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
L'ENCEINTE FORTIFIÉE 139

église pour la garnison. La reconstitution qui figure à la page suivante et
qui est due à M. Saladin, permettra de se faire une idée approximative
de l'état ancien de cette forteresse, construite, au dire de Procope, par
Justinien.

Il faut se figurer de même toutes celles que l'Afrique nous a conser-
vées, en particulier, la citadelle de Timgad qui, elle aussi, mérite une
mention spéciale, bien qu'elle soit de moindres dimensions ; elle ne mesure

Photo de M.Diehl.

Aïn-Tounga. — Un coin de la citadelle.

que 120 mètres sur 80. Elle aussi date de la même époque et est l'œuvre
de Solomon. « Malgré les brèches considérables qui en défigurent par-
tiellement l'enceinte, a écrit M. Diehl, ses puissantes murailles qui, en
maint endroit, atteignent une hauteur de 6 à 7 mètres encore, ont gardé
une assez fière tournure et le front ouest, demeuré presque intact, offre
avec ses fortes assises couvertes d'une patine dorée, un aspect tout à fait
imposant. »

Toutes ces forteresses, grandes ou petites, englobant des villes entières
ou semées dans la campagne, nous donnent une haute idée de la puis-
sance et de la vigueur des Byzantins. Lorsque ceux qui s'occupent de leur
histoire, trop délaissée naguère, déclarent qu'ils ont accompli en Afrique
loading ...