Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Metadaten

Caylus, Anne Claude Philippe de
Recueil D'Antiquités, Egyptiennes, Etrusques, Grecques Et Romaines (Band 2) — Paris, 1756 [Cicognara, 2485B]

DOI Page / Citation link: 
https://doi.org/10.11588/diglit.3519#0523
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
3M ANTIQUITE'S

ANTIQUITÉS
DE B A V A Y-
X) AVAY, appellée autrefois Bagacum - Nerviorum,
étoit sous le haut Empire Romain, une des principales
Villes de la Gaule. Ptolémée qui écrivoit au sécond sié-
cle de l'Ere Chrétienne, sous les Antonins, lui donne
le titre de Capitale des Peuples Nerviens, qui, suivant
les Commentaires de César, étoient les plus puissans &
les plus belliqueux des Belges. En effet leur territoire
comprenoit tout ce qui compose aujourd'hui les Diocè-
ses de Cambrai, de Tournai, de Gand & d'Anvers. On
voyoit encore au commencement du dernier siècle des
restes de la magnificence, avec laquelle les Romains
avoient orné Bavay.
Aâ. SS. ad xv. Les Bollandistes font mention, en parlant de cette
Januar. Ville, d'un ancien Cirque, de varies Édifices, de beaux
Aqueducs, &c. & l'on distingue même de nos jours, aux
environs, les anciennes chaussées Romaines, assez bien
conservées, dont l'une conduit à Rheims, l'autre à Ton-
gres, la troisième à Tournai, la quatrième à Cambrai.
Ces chemins sont décrits dans l'Itinéraire d'Antonin, &
dans la Table de Peutinger. Il subsiste encore des vesti-
ges de deux autres Chaussées, dont l'une aboutissbit à
Anvers, & l'autre à Saint-Quentin. Une branche de cette
dernière se rendoit à Amiens. Ainsi la ville de Bavay
étoit le point de réunion de six voyes Romaines, par le
moyen desquelles le Gouvernement pouYoit, dans le bjg-
 
Annotationen