Aviler, Augustin-Charles d'
Cours d'architecture qui comprend les ordres de Vignole: avec des commentaires, les figures & les descriptions de ses plus beaux bâtimens, et de ceux de Michel-Ange ... — Paris, 1760

Page: XXXIII
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/daviler1760/0034
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
XXX11J
progrès dans l'Arc auquel il se destinoit: il étoit décidé qu'il serait
Architecte. Quelques dessèins qu'il fit, 6c qui lui acquirent de la
réputation dans Boulogne , le déterminèrent ; il quitta la Pein-
ture , & n'étudia plus que l'Architecture 6c la Perspcctive, résolu
d'en faire son unique profession. Bientôt il eut occasion de faire
connoître qu'il y étoit véritablement appelle : plusieurs personnes
lui demandèrent des dessèins d'édifices, & il se distingua dans
ceux qu'il fit pour François Guichardin, alors Gouverneur de Bou-
logne. Pour mieux s'assurer de leur effet, il en faisoit faire des mo-
dèles en bois par Frère Damien, de Bergame, Dominicain, 8c ce
Religieux, qui excelloit en ouvrages de marqueterie , y exprimoit
par le secours des bois de couleur, les différentes especes de ma-
tériaux qui dévoient être employées dans l'exécution.
Plus fignole acquéroit de nouvelles connoiiïànces, plus il s'ap-
percevoit que la seience de l'Architecture ne consiste pas seule-
ment dans la théorie, ni dans une lecture méditée des écrits de
Vitruve ; il ne tarda pas à se convaincre qu'il falloir encore consul-
ter les ouvrages mêmes ; que souvenc ce qui réullît sur le papier fait
un effet tout contraire dans l'exécution, 6c que d'ailleurs il est dan-
gereux de se livrer trop à son imagination. Plein de ces exccllens
principes, il prit la résolution d'aller à Rome pour y apprendre
dans l'étude des plus beaux monumens de l'Antiquité les règles de
l'Art, qu'on y trouve dans toute leur pureté. 11 s'y exerça d'abord à
la Peinture pour subsister ; mais le peu de gain qu'il y faisoit, le dé-
goûta de nouveau, & il se mit à dessiner pour Jacques Melighini,
Ferrarois , Architecte du Pape Paul III. Il étoit employé par cet
Architecte , lorsqu'il s'établit dans Rome une Académie d'Archi-
tecture composée de plusieurs personnes de distinction, entr'aurres
de Marcel Cervin , qui fut depuis le Pape Marcel II, Se des Sei-
gneurs Massei &c Alexandre Marquoli, fignole fut choisi pour être
le DessinateHr de cette Académie naissante. Il mettoit au net les
résolutions qui y avoient été arrêtées sur les disficultés de l'Art.
Cette Compagnie lui fit ausli mesurer 5c dessiner, pour son us.ige,
les anciens édifices de Rome ; & il tira un grand avantage de ce
travail. Il se fortifia dans le bon goût, Se reconnoissànt de plus en j
plus l'excellence de la manière antique, il s'y attacha de telle
sorte qu'il ne s'en est jamais écarté depuis.
François Primaiice, Peintre 8c Architecte Boulonnois, qui étoit
jpassé en France auservice de François Premier, ayant été envoyé à
loading ...