Fohlen, Jeannine; Jeudy, Colette; Riou, Yves-François; Pellegrin, Élisabeth [Editor]; Biblioteca Apostolica Vaticana [Editor]
Les manuscrits classiques latins de la Bibliothèque Vaticane (2,2): Les manuscrits classiques latins de la Bibliothèque Vaticane: Fonds Palatin, Rossi, Ste-Marie Majeure et Urbinate — Paris: Éd.du Centre National de la Recherche Scientifique, 1982

Page: 537
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/fohlen1982/0565
License: Free access  - all rights reserved
0.5
1 cm
facsimile
URB. LAT. 308-309

537

Origine: italienne (Ferrare), écriture humanistique ronde, peut-être de la main de
Golphus (Sigismondo Golfo ?) auteur d’une épigramme adressée à Federico da Monte-
feltro. P. D’Ancona, op. cit. infra, attribue la décoration au maître Franco de’ Russi.
Possesseur: Federico da Montefeltro dont les armes tiercées avec l’anneau d’or sont
peintes au f. 2 («Indice vecchio» 567)1 .
Bibliographie: P. D’Ancona, La miniatura ferrarese nel fondo Urbinate délia Vaticana (L’Arte,
13, 1910, p. 335-336 et pl. = f. 2); Miniatures de la Renaissance, catalogue de l’exposition, Va-
tican, 1950, p. 29 n° 14.
Urb. lat. 309

Pareil., xve s., 192 ff.+ 4 ff. blancs, 305 x 215 mm. Au f. 2, dans les marges supérieure et infé-
rieure, fleurettes et fruits reliés par des rinceaux blancs enserrant dans la marge inférieure les
armes des Montefeltro à l’intérieur d’une couronne de laurier cerclée d’or. Titre en capitales
rouges et bleues dans un cartouche. Initiales d’or à « bianchi girari » sur fond bleu parsemé de
points d’argent noirci qui se prolongent en marge latérale par de petites guirlandes de fleurs.
Nombreuses corrections marginales et interlinéaires d’une autre main contemporaine.
f. 1-192 v°: Gellivs, Noctes Atticae (I-VII, VIII [capitula), IX-XX, praef.) (ms. F
des éditions).
chaque livre est précédé des capitula correspondants; les passages grecs sont copiés
d’une autre main, en marge, pour les liv. I-VIII, et insérés ensuite dans les empla-
cements prévus du texte.
titre: « agelli noctivm acticarvm liber ii [sic] incipit »2.
f. 85 v° (add. contemporaine en marge infér.): Anthol. lat. 904 (déjà copié, mais sans
séparation de vers, en tête du livre X au f. 86, éd. C. Hosius, op. cit. infra, p. 336).
[cap. liv. XIX) inc. différent f. 175 v°: « Ouod in re terribili et repentina pallor in
phylosopho uituperari... ».
[cap. liv. XX) expi. incomplet f. 184: « ... nunquam uestimenta a populo posci »
[cap. 9).
f. 190 v°-i92 v°, le liv. XX est suivi sans séparation 1. 23 de la praef.·. « iocundiora
alia... queri inuenirique possit. agelli noctivm acticarvm liber vltimvs ex-
plicit ».
Origine: italienne, écriture humanistique ronde.
Possesseur: Federico da Montefeltro dont les armes simples et les initiales « f.c. »
sont peintes au f. 2 (« Indice vecchio » 569 ou 570) 3.
Bibliographie: M. Hertz, A. Gellii Noctium Atticarum libri XX ex recensione et cum apparatu
critico..., 1, Berlin, 1883, p. vi et 2, 1885, p. lxx sq., lxxxiv, xcviii; C. Hosius, A. Gellius Noc-
tes Atticae, 1, Leipzig, Teubner, 1903, p. lxiv (simple mention); R. Marache, Aulu-Gelle, les
Nuits attiques, 1, Paris, Les Belles Lettres, 1967, p. lxv (simple mention); P. K. Marshall,
A. Gellii Noctes Atticae, 1, Oxford, 1968, p. xi (simple mention).

1 Après le sac de la bibliothèque par les troupes de César Borgia, le manuscrit fut considéré
comme perdu; cf. L. Michelini Tocci, Agapito, bibliotecario « docto, acorto, et diligente » delta biblio-
teca Urbinate alla fine del Quattrocento [Collectanea Vaticana in honorem Anselmi M. Card. Albareda,
2, Vatican, 1962, p. 267 n. 2).
2 C'est une erreur du copiste, l’expl. précise bien « Liber I ».
3 II n’y a que deux numéros de l’« Indice vecchio », 569, 570 pour les trois manuscrits d’Aulu-
Gelle de la collection Urbinate: 309, 310, 1174, le ms. 309 est le seul qui porte les armes de Federico
da Montefeltro; l’un des deux numéros doit donc lui être assigné; cf. infra Urb. lat. 310 et 1174·
loading ...