Le Roy, David
Les ruines des plus beaux monuments de la Grèce — Paris, 1758 [Cicognara, 2705]

Page: IV
Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/leroy1758/0004
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
IV

de notre Augufle Monarque, & elle voit avec plaijlr avancer & toucher
presque à fa persection, trop long-temps retardée, ce Monument, notre
ejsai, pour ainsi dire, & notre ches-d'œuvre dans la belle Architecture.
Cette entreprise , glorieuse à SA MAJESTÉ , à la France , & à
Vous , MONSIEUR, n'esl pas l'unique sruit des lumières que
vos Études & vos Voyages Vous ont donné dans les beaux Arts ; ils
marchent tous à grands pas fous votre direction vers leur plus haut
période. Comment n arriveraient-ils pas bientôt à ce terme heureux
qui sixera le rang que nous tiendrons dans la pojlérité entre les Peuples
qui auront excellé dans ces Arts? Vous n'oublie^ rien de tout ce qui
peut contribuer à les saire sseurir. Les Artisles & les Gens de goût
publient de concert cette vérité, dont. Vous m'avez sait l'honneur de me
donner, MONSIEUR, des preuves particulières. Vous ave%_ bien
voulu examiner avec attention le plan de cet Ouvrage sur les resies
précieux des Monuments de la Grèce, vous en ave^ puijsamment protégé
l'exécution ; daigne^ en recevoir l'hommage, comme un témoignage public
de ma vive reconnoissance & du rejpeéï avec lequel je suis,

— k

MONSIEUR,

Votre très-humble & très-obâssant
Serviteur , L E ROY.
loading ...