Institut Egyptien <al-Qāhira> [Editor]
Mémoires présentés à l'Institut Egyptien — 2.1889

Page: 25
DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/meminstitutegyptien1889/0037
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
ILLUSTRATION
DE LA FLORE D'EGYPTE

PAE

P. ASCHERSON et G. SCHWEINFURTH.

Avant-propos.

L'Egypte, ce beau pays dont les souvenirs glorieux remontent
aixx époques les plus reculées, qui a doté l'humanité des origines
de la science et de l'art, et qui a même conservé dans ses grottes
sépulcrales, avec les documents écrits en pierre et en papyrus, des
collections botaniques, contemporaines du grand Ramsès, possède
néanmoins peu de publications spéciales traitant de sa végétation
actuelle.

Il y a un siècle et un quart que Forskal a exploré les environs
d'Alexandrie et du Caire (1761—1762). Ses notes manuscrites ré-
unies par le savant Zoega sous le titre de Flora œgyptiaco-arabica
(Havniœ, 1775) donnent le premier catalogue des plantes delà
Basse Egypte. La relique précieuse de son herbier, conservé dans
les collections du jardin botanique de Copenhague, nous a été con-
fiée pour nos études.

Quarante ans après l'illustre Suédois, pendant l'expédition fran-
çaise commandée par Napoléon Bonaparte, Delile parcourut le
Delta, la vallée du Nil jusqu'aux cataractes et une partie du désert

MÉMOIRES, T. II. i
loading ...