Institut Egyptien <al-Qāhira> [Editor]
Mémoires présentés à l'Institut Egyptien — 7.1914

Page: 36
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/meminstitutegyptien1914/0048
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
— 36 —

INSTITUT ÉGYPTIEN

Séance du 7 mars 1910

Monsieur le Président,
Messieurs,

J'ai l'honneur de présenter à l'Institut un travail sur l'histologie des momies
d'Egypte. Ce mémoire est basé sur l'étude de momies entières et de fragments de
momies qui m'ont été donnés par M. Maspero, M. Flinders Pétrie, M. Elliot Smith et
M. le Dr Keatinge, auxquels je suis très reconnaissant de l'aide qu'ils m'ont donnée. Je
ne m'arrêterai pas aujourd'hui à décrire tout ce que j'ai trouvé à l'examen microscopique
des momies que j'ai étudiées, mais je ferai savoir dans mon mémoire les résultats de
ces recherches, que je n'ai du reste qu'ébauchées. J'ajoute toutefois que ce travail con-
firme presque dans tous ses détails ce qui a été publié dans les mémoires de l'Institut
par mon savant ami M. Elliot Smith. J'ai étudié du reste surtout les mêmes momies
(XXIe dynastie) qui ont fait l'objet de son travail.

Quand on veut étudier les momies à l'aide du microscope, on se heurte tout de
suite à plusieurs difficultés. La première est que les organes sont souvent couverts d'une
couche plus ou moins épaisse de sable et de terre, dont il faut se débarrasser. On ne
saurait employer un procédé mécanique, étant donné la fragilité des tissus. De plus,
une fois la terre et le sable enlevés, l'examen microscopique des tissus ne montre encore
rien, car ceux-ci sont tout imprégnés d'une matière colorante tellement opaque, que le
microscope ne saurait la pénétrer. Enfin les tissus sont si durs, qu'il est la plupart
du temps presque impossible de les dilacérer ou d'en préparer des coupes. Je suis arrivé
à tourner toutes ces difficultés par un procédé fort simple. On prépare une solution
contenant :

Alcool..........30 parties

Solution de carbonate de soude à 5 °/0 20 „

Eau.......... 50 „

On place les tissus qu'on veut examiner sur une petite grille en toile métallique,
et on verse la solution tout autour, jusqu'à ce que la pièce soit entièrement couverte.
Quelques minutes après, on voit que la matière colorante commence à se dissoudre et
à diffuser jusqu'au fond du vase. En même temps, le sable et la terre se détachent et
tombent au fond, ou restent suspendus sur la toile métallique. Au bout de 24 heures ou
plus, on aspire à l'aide d'une pipette un tiers ou plus de cette solution maintenant forte-
ment colorée, qu'on remplace par une quantité égale d'alcool pur. On répète le même
loading ...