Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Metadaten

Montfaucon, Bernard de
L' antiquité expliquée et représentée en figures / Antiquitas explanatione et schematibus illustrata (Band 2,1): Le culte des Grecs, et des autres nations — Paris, 1722

DOI Page / Citation link: 
https://doi.org/10.11588/diglit.887#0004
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext

LIVRÉ P RE M I E R<
Les Prêtres & Ministres de religion des Grecs & des RomairiSi
CHAPITRE PREMIER.
I. 0« l'on parle dés Prêtres des Grecs, & de ceux qui avaient droit Je facrisier.
II. Les Loix des Prêtres d'Athènes. 1 II. Les Prêtres des attires payis de la Grèce.
IV\ Minières fubalterms d'Athènes, appelle^ les Parasités gr les C'eryces.
P R E' S avoir parlé des Dieux des Grecs & des Romains i
& de routes les manières dont on les représentoit s nous
avons à décrire le culte qu'on leur rendoit, & nous le fe-
rons dans cet ordre ; les Ministres de ce culte iront devant
tout, après quoi viendront les temples, oratoires, autels j
ensuite tous les vases, meubles, instrumens emplo, ez à
_, .divers adr.es de religion. Les sacrisices occuperont une
Donne partie de ce Tome. Les fêtes des Grecs & des Romains Viendront en-
suite. Les vœux Si les oblations, les oracles, lés prestiges & les pres.iges sini-
ront cette Partie.
I. Il n'y a guère eu de nation, qui n'ait eu de prêtres, il ont toujours été
regardez corrïmt l,.s médiateurs entre Dieu & les hommes. La vraie reli-
gion en a toujours eu depuis le commencement du monde. Cela est certain
& ne peut être contesté de personne. Il n'est pas aussi aisé d'établir à quels
hommes appartenoit le droit de sacrisier, avant que la loi donnée aux Hé-
breux détetminât une tribu, d'où l'on devoit prendre les Prêtres & les
LIBER PRIMUS.
Sacerâotes & mimssri facrorum apud Gyûcos & ILomanos,
C'APUT PPvIMUM.


/acraria , Arx. Harc excipient vasii inftrum jSibi que.
oriinta ad res sacras adh'ibita. Sub haïe mngnahl Tomî
pirrem l'icrificia occupabunt. Sequcntur Grxcorum
Romanorumque sefta celebrîtatefque ; poftca yfero
vota oblacioncfque : Àgmen cUudenc oracula, pra*-
ftigîa:, atquc prsêlàgia.
î. Vix populuin mtloiicmqnc quimpiihi rc-
pcrîas 3 quar S.icerdoribns caruerîc. Iî fèmper in-
ter Dcum & hommes ccu concilhrores habiri funr.
PO S T QJJ A M de Diis Grxcorum Roma- in veta religionc ab initio nuuuii l.iccrdorcs semper
norumque a&um c(l deque modis omnibus su'erc: illud ponroaneminein. controverfiim vocanir..
quibus iidcrnrcprjerentabaniçuc, jam deadeu Non ita vero facile efl: dertniré quibus iioimnibtis
conim agendum, idqtic hocoidineprxfctbituu. Pra:- jus facrificandi compeccrec ahcè , qiiam lex Hebnêïs
çedcQccjufdemculcusMinistrijhinctempIa, «des, 'data tribum ftanieret } ex ijiia saccrdo«s; atque
Tom. II, A i)

t. De sacerdoùbus Gr.tcornm deque ils qui fi-
crifcandi jus haberent. IL Lcgessuc detum
Aihenis. III. De faerdoùbits ait arum Gr.e-
carum natipnum, ly. De adminiJÈris Par*-
Jîtis & Cerycibus.
 
Annotationen