Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Metadaten

Montfaucon, Bernard de
L' antiquité expliquée et représentée en figures / Antiquitas explanatione et schematibus illustrata (Band 2,1): Le culte des Grecs, et des autres nations — Paris, 1722

DOI Page / Citation link: 
https://doi.org/10.11588/diglit.887#0060
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
LES TEMPLES.

45

BBBBBB:BBSBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBHBnBBBBBBnBBBBEBBnBBBB:BBBBBB

LIVRE II-
Les Temples.

CHAPITRE PREMIER.
I. L'origine des temples. II. Leurs disserens noms ; en quoi dissérent Templum,
fanum, a:des , & delubrum. JJI. 4!« 'étoient les temples des Augures.
W. Les punies des temples. V. Les temples nu haut des monugnes.
I. /~A N dispute sur l'origine des temples, comme de presque toutes les au-
\^J très choses. Si l'on en croit Hérodote, ce sont les Egyptiens, qui ont
les premiers fait des autels \ des statues & des temples. Cependant il ne paroit
pas qu'il y en eût encore du tems de Moyse ; du moins n'en dit-il rien, quoi-
qu'il ait eu aisez d'occasions d'en ptirler. Lucien dit aussi que les Egyptiens ont
les premiers fait des temples, & que la coutume en pasîa des Egyptiens aux
Assyriens. Mais tout cela est incertain. Nous n'avons rien de plus sur que ce
qu'en dit la sainte Ecriture. Le premier dont elle fait mention est le taberna-
cle construit par l'ordre de Dieu ; c'étoit véritablement un temple portatif,
quiavoit un lieu plus secret & plus sacré que les autres, appelle SanCltisin-
Sorum, à quoi répondent les lieux saints & cachez des temples des Paiens,
qu'on appelloit Adyu. On ne sait pas s'il y avoit des temples chez les Paiens
avant la construction du tabernacle ; mais il est certain qu'il y en avoit avant
celle du temple de Jerusalem. Il y en a qui prétendent que l'origine des tem-
ples est venue des sépulcres appeliez temples : mais on ne peut rien établir
là-dessus qu'en devinant.
Le premier temple des Paiens, dont l'Ecriture parle, est celui de Dagon
dieu des Philistins, où étoit une statue à figure humaine. Les Gérées qui ont
appris des Phéniciens bien des choses, pourroient bien avoir appris d'eux à

LIBER II-

De Templis.

c A P u T i.

I. De Templorum origine. II. Templorum 3
varia nomina , in quo difsérant Templum 3
sanum , ades & delubrum. III. Auymim
.Tcmpla. IV. De partibus Templorum.
V. Tcmpla in vertice moiuiitm.

I- ]P\E Templorum, ut& tic rcrum pencomnium
jL-J'onginc dispuratur. Si Hcrodoto in Eutcrpc
sidem habcamus , ^Egyptu primt aras &: staaias
eteserc , templaquc stiuxcrc : non videtur nmen
tcmpla in ^gypto suille tçmpote Moysis -, de tciri-
plis quippe rie verbum quidem ilie , tametu" tcm-
pla commemorandi non una scsc illi oecàsio obrulc-
rit. LucianiiE citarh , de Syria dea sub initium , prt-

mos &<

îgypeios têropla crexissè ait, exque YEgyptiis

ad AiTyiios morcm illum trânsiîsse } verum incerta
ha:c omnjà surie Si quid his in rébus tarn rémora:
antiquitaris vecum, id ex Scriptura sacra mutuan-
dum. Quod primum in eâ memoratur, est Tabcina-
culum Dci juITu coristru'cjtlirii , quod vere templum
crat mobile j ubi locus crat (ecretiôr sacratiorquë,
SMiiïasMiiïoriimdî&asi<\ualia eriam in profanorum.
remplis Aâyt<\ nominc. An apud vctcï'es tcraplà fiic-
. rïïit ante Tabcmaculi conslructionem , non cettô
dici potest ; fed certum est jam cxticiiTc tcmpla ante
sundatum temphuïiJcrosolymitanum.Suncqui velint
remplot n m originem ex scpulcris invectam ; vereque
iè'piilcra occurrebant tcmplorum hpmiiie insignirai:
àt nômïîsi divinando ca in rc quidpiam statuatur.
Primum profanorum templum de quo Scriptura
sacra loquitur, D'agonis crat Pliilirtinorum numi-
nis, c'tfjùs statua humàriai sorma; ernt; Gra-'ci., qui a
Plia'nicibii5muluacceniile fcnmtur, ctiam tcmplo-
 
Annotationen