Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Metadaten

Montfaucon, Bernard de
L' antiquité expliquée et représentée en figures / Antiquitas explanatione et schematibus illustrata (Band 2,1): Le culte des Grecs, et des autres nations — Paris, 1722

DOI Page / Citation link: 
https://doi.org/10.11588/diglit.887#0222
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
lit

L'ANTIQUITE' EXPLIQUEE, &c. Liv. III.

(S&s&SSafcsfes

LIVRE III.
Les Autels, les Instrumens fecrez, & les Sacrifices.

CHAPITRE PREMIER.
/. Lit différence entre Ara & Altarc. /7. Diverfté des Autels, foit pour U ma,
tiere /fait■pour la sirme. III. Mefures des Autels ey leurs ornemens, félon /„
qualité des dieux. IV. Qjfjfi- ce que c'étoit que le Tribomos ou le triple Amtl
V. Autels hors des temples. VI. Autels compojèz de cornes ey autres.
I. T ES Autels s'appclloient Ara- ou Altaria : quelques-uns prétendent pour-
_g__jtant qu'il y avoit quelque différence entre ylritcC Altaria. Les autels
appeliez Arje,font confierez, dit Servius, aux dieux du ciel, & aux dieux de
l'enfer : mais ceux qu'on appelle Altaria, font pour les dieux du ciel. Il y en a qui
prennent ^îvspour une partie de l'autel, fondez sur quelques témoignages
quoiqu'assez obscurs, de l'antiquité. D'autres disent, que les anciens Païens sa.
crifioient aux dieux du ciel, qu'on appelloit fuperi., sur des autels élevez de
terre : aux dieux terrestres, sur la terre même ; & aux dieux des enfers clans des
fosses. Porphyre allégué par le P. Berthaud explique la chose un peu différem-
ment. On érigeait, dit-il, des autels & des temples aux dieux celesies, des soïers
aux dieux terreftres, & aux Héros : aux dieux des enfers on faifoit des soffes : au
Monde ry aux Nymphes on destinoit les antres. Voilà ce qu'on trouve dans les
Auteurs. touchant les différences entre ara , & altare ou altaria ; car ce mot
se met plus ordinairement au pluriel. Cependant il ne paroit pas que cette
distinefion ait toujours eu lieu, on les prend ordinairement pour des noms
synonymcs:ensorte pourtant que pour les autels des faux dieux, les anciens
Auteurs & les inseriptions se servent plus souvent i'ara ; & qu'au contraire
quand on parle des autels du vrai Dieu, dans le style qu'on appelle Ecclcsia-
stique , on se serc plus ordinairement à'altare que d'ara.

LIBER III
Ara?, instrumcnta' lacra &L sacriricia.

C A P U T PRIMUM.
/. "Dtserimen aram tnteré- a/tare. II. Ararum
dîver/îtasJjve quantum ad materiam , Jive
quantu??i ad sormant. III. Ararttm menfurd)
earttmqne oraamenta fro ratione dcorum.
IV. Jt>nid cjset trïbômos, seu triplex ara.
s. Ar.i extra templa, VI. Ar.e ex cormbits
cortci#nat.e & allt.
I. % N Synonyma sine ara: & altaria non-ica per-
±\. spiemun clt, iicctittroqucnominc ea ïpsa rcs
fepé conipcllctur : Novimts aras 3 iriquit Scrvius in
Eclog. v. Virg. Mis cjsc piper's & hfo\s coxsecraras ;
altaria vero esse sttpervnm tatitnm dcorum. Non dcliuu
qui aram purent elle partem altaris, nixi quibusdam

Iicct obscuris vererum tcslinioniis. Alii dicebant es
Lutatio in !V. Thcbaidos Sratîi, veteres primi atvi
hoinincs diiscadï sive luperis, super an's prorainenti-
biis, Se snpcr terrain créais sacrificasse •, diis rerre-
stribus in îpsii terra , diis vero inferis in soveis. Pbr-
phytius paulo diveri'c , Aras, inquit, & tcKp/a fîa-
titckam- céejiibus diis ; Tcmsrrib'.ts, socos ;J:c & Ht-
roibtis iinserisverosojstiiscrpbepite, mtwdo & N:i?>ph:.s
ctterisijne hUjasmodi aatr.t. H;tc apud A uïtores oc-
currunt circa diserimen , aram inrer & akarc, seu
potins altaria ; fapins enim in plnr:!' profertur. rlxc
tamen distiniftio non semper adhibcti'Tj ^a:pcc;iic iSkec
ne synonyma verba usiirpannir, ira ramen nt cumdc
falsis agitur numinibiiSj .S'crîptores & inseriprionci
longe frequentius ararausurpeini contra vero ubi de
vero Dco agienr slylo, utvocant, ccclesiastico, fe-
quentîus alcacc quarn ar^adhibèatur;
II. les
 
Annotationen