Recueil des notices et mémoires de la Société Archéologique du Département de Constantine — Sér. 4,10=41.1907(1908)

Page: 231
DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/recconstantine1907/0265
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
dé COU V E RT El

D 'UNE

BASILIQUE CHRETIENNE

a tocqukville

A 500 mètres environ de Tocqueville/vers le sud,
s'élevait la ville antique de Thamallula.'L'ethnique
Thamallulensis se lit sur deux inscriptions publiées,
d'après mes copies, dans le Bulletin du Comité des
Travaux historiques et scientifiques^). Il faut probable-
ment identifier cette ville avec le Tamannuna numi-
cipium et castellum de la carte de Peutinger, avec
le limes Thamallomensis de la Noticia dignitatum,
enfin avec l'évêché Tamallumensis que nous trou-
vons, dans la liste de 484, parmi les sièges épisco-
paux de la Maurétanie Sitifienne.

Jusqu'à ce jour, les vestiges très étendus, mais
fort mal conservés de Thamallula n'avaient fourni à
l'archéologie chrétienne que la mensa funéraire re-
produite assez exactement dans le Recueil de la So-
ciété de Constantine, xxn, 1882, p. 320(2). Cependant,
un exhaussement du terrain, de l'ouest à l'est, atti-
rait depuis longtemps mon attention. A l'extrémité
est de cet éminence, deux grosses pierres émer-
geaient seules au-dessus de la ruine.

Quelques fouilles tentées de ce côté, le 18 février,
dégagèrent dix mètres de mur, puis une tranchée en

(1) Deux autres donnent les formes Thamalula et Tamala. La source
qui naît dans les ruines s'appelle encore aujourd'hui Aïn-Toumella.

(2) C'est à 8 kilomètres nord-est de Tocqueville qu'a été recueillie la
célèbre mensa dite de Tixter, le plus ancien document épigraphique men-
tionnant les reliques de la vraie Croix.
loading ...