Revillout, Eugène [Editor]
Chrestomathie démotique (Band 1) — Paris, 1880

Page: m
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/revillout1880bd1/0180
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
LXX —

^MeJcowyMe non reçue par le gouvernement grec. On comprend alors comment
les employés du hsc notaient avec soin que telle ou telle somme avait été payée en
monnaie Jo?J ^ cAfmpg, c'est-à-dire pour laquelle il avait fallu faire le change, dont
les frais avaient dû augmenter le total versé, ou en monnaie tsouome, c'est-à-dire
acceptée des deux races, et pour laquelle il n'y avait eu aucun change à faire. Au
contraire, dans les actes faits par devant l'autorité grecque, à la mode grecque, en
présence de l'agoranome ou du suggraphophulax, il ne pouvait être question que de
monnaies grecques, et dans les contrats dëmotiques, rédigés à la mode égyptienne,
que de monnaies égyptiennes, sans qu'on eut à mentionner, des deux parts, si ces
monnaies étaient isonomes ou non. En partant de ce principe, il est facile de voir que
notre aureus ne peut être un talent de cuivre; car, s'il l'était, ce ne pourrait être,
dans un contrat démotique, que comme équivalent exact du talent égyptien de
1500 drachmes, et que deviendrait alors le taux Je 455 cM'peMteus ou 500 geMs pœ?'
rtîM-eMs, qu'indique notre papyrus? Une amende de seize fois environ la valeur, si
l'on admet la proportion du cuivre à l'argent qui avait cours à Athènes ? ' Cela n'est
pas admissible. Qu'est donc, encore une fois, notre aureus? C'est ce que va nous
apprendre un papyrus de Leyde. En effet, dans ce papyrus qui porte le N° 376,
Chachpéri, tille d'Amenhotep, prête à Snachomneus J nureMS et Jemf, ta mo:We
est 2 et %M6M't, 4 aM?'eus et Jem7 eu tout, eyn'untawt A 225 ar^eMtens et 4225 seÆets,
et cette encore deux fois répétée, tant dans
le corps de =-
vaudrait dont

pesées des
avait environ E-if
pour nos 25C ËË.
demie, en pa = ^
M. Romou, ( E_
« depuis l'épo E 5
> Delphes, etË
11. CHABAS % ËË O)
pharaonique, E
de l'usure, be ="
— oo
qui a servi d -
que notre au E*
elle-même, qt E
250 argentcu E"
— to
1. Voir plus
2. Ecomomie E
— (O
3. Revue ni -
maître 3Mr?e3;EEL
des Inscription -
4. En liiêrog E
5. M. C'HABA E-
poidsenor, sd!

" U ^


tille de Snachomneus. L'atn-eag
gent. Or, si nous consultons les
nous possédons, chaque drachme
s dit, ce qui faisait 885 grammes
r en or pèserait 88 grammes et
elon les auteurs auxquels renvoie
{'avons déjà dit, celle des Grecs:
Pangë, le pillage du temple de
la circulation de l'or3s. Selon
compte, en Egypte, dès l'époque
mes. Comme il faut tenir compte
s que dans le poids de M. llAums,
iaître, nous pouvons donc aftirmer
-e d'or ', repliée plusieurs fois sur
nique, et qui aurait valu, en effet,
tiyant toujours, d'une part su:' le

2. Voir aussi les Æecîtercîtes (lu même
?M dans les Mémoires de l'Académie

.'outen servait do monnaie, soit, comme
s en cuivre.
loading ...