Saint-Non, Jean Claude Richard de
Voyage Pittoresque Ou Description Des Royaumes De Naples Et De Sicile (Band 1,2): Contenant Une Description des Antiquités d'Herculanum, des Plans & des Détails de son Théâtre, avec une Notice abrégé des différens Spectacles des Anciens. Les Antiquités de Pompeïi [...] — Paris, 1782 [Cicognara, 2708-1]

Page: I
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/saintnon1782/0005
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
—5??*-





ss

■>rsa"

ESw

AVANT-PROPOS.

i\'AYANT pu renfermer dans un feul Volume les explications
de toutes les Gravures que nous avons fucceffivement envoyé à nos
Soufcripteurs, nous avons réfervé pour ce fécond Tome les defcrip-
tions de celles qu'ils ont encore entre les mains -, elles doivent former
une fuite de foixante-feize Planches : En les réunifiant avec les huit
que nous leur avons envoyé en dernier lieu , elles feront en tout
quatre-vingt-quatre Eftampes qui doivent entrer dans ce Volume-ci.
Nous avons pris le parti de divifer ce nombre considérable de Gravures
fuivant les Sujets, & d'en compofer, comme dans le premier Volume,
fix Chapitres différens.

Nous commencerons par réunir tout ce qui regarde Herculanum,
tant en Peintures antiques, qu en Sculptures, en Bronzes, en Meubles
& Uïlenfiles à l'ufage des Anciens, & nous en formerons les deux
premiers Chapitres de ce Volume, ou plutôt le feptiéme & huitième
de cette féconde Partie de notre Ouvrage.

Parmi les différens Monumens découverts à Herculanum, le
Théâtre de cette ancienne Ville étoit, fans contredit, un des objets
de curiodté les plus intéreftans -, nous en avons en conféquence donné
fur deux Planches féparées les Plans & Elévations qui font une partie
de la quatrième Livraifon des Eftampes. C'eft la defcription de ce
curieux Monument qui formera le fujet du neuvième Chapitre.

Notre premier projet avoit été de nous contenter de comparer
feulement ce Théâtre avec les autres Théâtres connus dans l'antiquité,
foit à Rome ou ailleurs, mais les détails dans lefquels cette matière
nous a engagé, nous ont paru d'un tel intérêt que nous nous y fommes
laifïe entraîner, & nous avons penfé que nos Ledeurs ne nous fauroient

Pan. IL a
loading ...