Saint-Non, Jean Claude Richard de
Voyage Pittoresque Ou Description Des Royaumes De Naples Et De Sicile (Band 1,2): Contenant Une Description des Antiquités d'Herculanum, des Plans & des Détails de son Théâtre, avec une Notice abrégé des différens Spectacles des Anciens. Les Antiquités de Pompeïi [...] — Paris, 1782 [Cicognara, 2708-1]

Page: XI
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/saintnon1782/0015
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile


EXPLICATION

DES FLEURONS, VIGNETTES ET ORNEMENS

RÉPANDUS DANS CE VOLUME.

Fleuron du Titre de la seconde Partie.

(Juoique cette belle Pierre gravée, repréfentant Jupiter qui foudroyé les Titans,
foit déjà connue, & ait été donnée par Winkdmann dans fes Ouvrages, nous avons
cru ne devoir point héfiter de la faire regraver ici. Indépendamment de ce que cette
Antique fait partie de la Collection FarneSE confervée à Naples, le Sujet quelle
repréfente nous a paru convenir parfaitement à la tête des Defcriptions que nous avons à
faire des lieux mêmes où, fuivant toutes les Fables de l'antiquité, fe font paffés ces combats
formidables des Titans contre les Dieux,

C'eft effectivement dans l'efpace qui eft entre Pouzzole Se Cumes, dans ces campagnes
ardentes, célèbres par leurs phénomènes, leurs révolutions &C les tremblemens de terre
fi fréquens dans toute cette Contrée de feu, que la craintive & ignorante fuperftition
des premiers Hommes, avoit placé le Théâtre Ae cette Guerre fabuleufe, entre l'Olympe
& ces Titans renverfés par les. foudres de Jupiter.

ïl paroît que les Anciens ont allez généralement repréfente les Titans avec des queues
de Serpens au lieu de jambes, pour faire fans doute allufion à- leur origine, èc à l'opinion
qui les faifoit Enfans de la Terre. Ils ont cependant varié à- cet égard , ou au moins
dans la manière dont ils piaçoient la naiifance de ces Serpens : quelquefois ils ne prenoient
que des genoux feulement, ainfi que nous le voyons dans une des Pierres antiques du
Cabinet de M. le Duc d'Orléans, èc d'autrefois, comme dans ce Camée Farnèfe, ils
partoient du tronc même ; au refte cette variété chez les Anciens n'eft point étonnante
dans les repréfentations de pareilles Fables, & c'eft: d'après cela que nous voyons plufieurs
Artiftes modernes n'avoir point héfité de fupprimer ces Serpens, &C de repréfenter les
Titans comme des Céans ou des Hommes d'une taille & d'une force extraordinaires.

Quant à la Pierre même, Winkelmann, dans la defcription qu'il nous en fait, dit
que c'eft un Camée de la plus.grande beauté , infigne Cammeo. Le mot aghnion gravé
fur la Pierre annonce que cette Antique eft d'un travail Grec.

Vase antique a la fin de l Avant-Propos..

Un des avantages principaux que ptéfente à nos yeux le Pays que nous avons à décrire,
eft d'avoir été, ainfi que la Grèce même, le berceau des Arts : c'eft ce que nous voyons
prouvé par ce qui nous refte de fes plus anciens Monumens. Nous ne pouvons même
loading ...