Saint-Non, Jean Claude Richard de
Voyage Pittoresque Ou Description Des Royaumes De Naples Et De Sicile (Band 1,2): Contenant Une Description des Antiquités d'Herculanum, des Plans & des Détails de son Théâtre, avec une Notice abrégé des différens Spectacles des Anciens. Les Antiquités de Pompeïi [...] — Paris, 1782 [Cicognara, 2708-1]

Page: 139
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/saintnon1782/0228
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
DU ROYAUME DE NAPLES. *i9

étoit conftruite. Il y avoir fîx Flûtes d'ivoire qui étoient jointes à la parrie
inférieure &C qui communiquoient à la même embouchure ; ces Flûtes n'étoient
point percées de trous pour y mettre les doigts : mais } étant de différentes
grofîeurs, leurs différens fons, réunis avec celui de la Trompette, dévoient former
un Instrument Militaire d'un grand éclat , quoique peut-être un peu monotone.
On y voit encore une chaîne de bronze qui y eit attachée, 6c qui devoit fervir
fans doute pour la porter fur les épaules.

(BB) étoient de petites Cafés à-peu-près égales, fermant toutes de la même
manière, par une Porte à deux battants roulants fur deux gonds, comme il
fera indiqué dans une autre Planche de détails d'Architecture, N°. 87, Lettre
(C). Ces Portes étoient encadrées dans des Chambranles en bois : ces Cafés,
peintes &C pavées en Mofaïque, revêtues en ftuc, étoient auffi jolies que petites,
aufli propres qu'incommodes, & ne recevoient de jour, comme on l'a dit plus
haut, que par le deffus de la Porte. Une Galerie couverte, qui régnoit autour
de ces Logemens, devoit encore en arrêter la lumière. Mais en obfervant toutes
les conftruclions de Pompeïi, il femble que les Romains habitoient de préférence
les TerrafTes & les Galeries, &C ne fe retiroient dans les Chambres fermées que
pour manger & dormir.

On ignore encore abfolument la forme de leurs Lits. On n'en a trouvé de
veftiges dans aucune de ces Chambres , ce qui pourroit faire croire que ces
Soldats ne s'y raffembloient que pour les Exercices, ou Jeux Gymnaftiques :
d'ailleurs tout ce qu'on y a trouvé d'Armures, fembloit plutôt fait pour l'appareil
d'un Spectacle, que pour la Guerre ; &C cette grande Arène quarrée, longue,
entourée d'une Galerie, paroiffoit très-propre à cet ufage.

(CC) indiquent des Pièces plus grandes : on croit que c'étoit le Logement
du Commandant 5 & ce qui le fait penfer , c'eft que l'on a trouvé, à peu de
diftance , les Squelettes de plufîeurs Efclaves, & d'un Cheval chargé d'effets
précieux, d'habits & d'étoffes, que l'on enlevoit fans doute, & que l'on cherchoit
à fauver. A deux Chambres plus loin (D), étoit un Périftile décoré de
Colonnes, avec un Chapiteau très-agréable, que l'on trouvera avec un Fragment
de Corniche, dans la même Planche de Fragmens d'Architecture , N°. 87,
Lettre (A).

Ce Périftile étoit fans doute une Entrée latérale de l'Edifice. Tout près de
là efl encore une féconde Porte, par laquelle , en montant quatre marches, on
arrive dans une autre Enceinte qui étoit également entourée d'une Galerie,
dont la couverture étoit foutenue par une Colonnade, du même Ordre Ionique
que la Loge, ou Périftile, qui eft à côté. A droite efl l'Entrée (E) d'un petit
loading ...