Terrasson, Jean
Séthos, Histoire Ou Vie Tirée Des Monumens Anecdotes De L'Ancienne Egypte: Traduite d'un Manuscrit Grec (Band 1) — Amsterdam, 1732

Page: 316
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/terrasson1732bd1/0346
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
LIVRE SIXIE'ME.

* Sesostris s’étoit desîsté de cette entreprit ; & Nechos
qui la tenta dans la suite y perdit 12,0000, hommes. F
?• 37^« J31»

Ethos que nous appellerons
C h e r e’ s dans tout le cours de
ses Voyages , conformément au
nom qu’il s’étoit donné lui-même,
_ trouva en arrivant au Port Blanc
une Flote de quinze Vaisseaux, montez par
dix mille Phœniciens. Les Rois d’Egypte,sé-
lon plulieurs témoignages de l’antiquité, se ser-
voient d’eux pour commercer avec les Peuples
étrangers, & pour conduire leurs propres VaiP
séaux dans les Mers éloignées. Après avoir tenté
inutilement de couper l’Isthme qui sépare la
Méditerrannée de la Mer Rouge *j s’ils s’é-
toient réduits à des canaux qui ne pouvoient
recevoir que des VailTeaux médiocres. Ainsi
il avoit fallu prêter aux Phœniciens quelques
Ports sur la Mer Rouge ; & c’eït par-là que
ceux-ci entretenoient communication avec les
Indes. Ils avoient fait même depuis six ans
un
loading ...