Viollet-le-Duc, Eugène-Emmanuel
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque carlovingienne a la renaissance (Band 6) — Paris, 1875

Page: 3
Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/viollet1875/0005
License: Creative Commons - Attribution - ShareAlike Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
ARMES DE GUERRE OFFENSIVES ET DÉFENSIVES
HARNAIS

(puits) à

oa

HACHE, s. f. Arme offensive qui appartient à toutes les branches
de la grande famille aryenne. Il n'est pas cependant, question d'une
arme de combat analogue à la hache chez les troupes romaines,
bien que les Romains se servissent de cognées ou de haches de
charpentiers pour couper le bois; tandis que les Germains se ser-
vaient de haches à la guerre '. Ces haches, à longs manches, sont
identiques à celles qui sont représentées sur la tapisserie de Bayeux;
armes auxquelles, jusqu'au xive siècle, on donnait le nom de /taches
danoises : « Il en vindrent bien trente, les espées toutes nues es
« mains, à nostre galie, et au col les haches danoises2. »

Tout le monde connaît les haches de pierre (silex, jade, jaspe) en
usage chez les peuplades primitives de la Gaule, de la Scandinavie
et du nord de la Germanie, aussi bien que les haches de bronze
d'une époque un peu postérieure.

Les Francs qui descendirent dans les Gaules au Ve siècle étaient
armés de haches connues sous le nom de francisques, dont ils se
servaient avec adresse. Le fer lourd de cette arme était emmanché
d'un bois d'une longueur de 0m,60 à 0m,80. Procope prétend que
les guerriers francs lançaient cette hache contre le bouclier de
l'ennemi, et, pendant que celui-ci essayait de se débarrasser de ce

1 Bas-reliefs de la colonne Trajane.
Hist. de saint Louis, par le sire de Joinville, pnbl. par M. Nat. de Wailly, p. 425.
loading ...