Viollet-le-Duc, Eugène-Emmanuel
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque carlovingienne a la renaissance (Band 6) — Paris, 1875

Page: 307
Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/viollet1875/0315
License: Creative Commons - Attribution - ShareAlike Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
— 307 — | TARGE |

dans son enveloppe, il n'était plus besoin de ces sureots très-plas-
tronnés; il suffisait d'un vêtement léger, au contraire, qui pût ga-
rantir le corselet et les flancars des rayons du soleil et contre
la rouille. Le véritable surcot d'armes disparaît donc au moment
où l'armure de plates est admise à la guerre ; mais cependant le nom
se conserve encore pendant un certain temps, et s'applique à une
sorte de brigantine que l'on posait, de 1420 à iMO, sur un gam-
bison fortement rembourré, recouvert d'un haubert de mailles.

La figure 11 ' présente un de ces sureots doublé de lames d'acier
livées à l'étoffe, comme les brigantines. Ses emmanchures, très-
larges, laissent voir partie du haubert de mailles.

Les cuissots de cet homme d'armes sont articulés et posés sur des
hauts-de-chausses de mailles qui laissent libre le séant, revêtu d'un
caleçon de peau pour être bien en selle. En A -, on voit un surcot
du même temps, mais avec manches couvrant les arrière-bras.

Sur les plates, on posait parfois, à dater de l'époque où elles fu-
rent adoptées, des cottes flottantes, courtes, auxquelles on donnait
aussi le nom de sureots; mais, vers la fin du xve siècle, ce vêtement
disparaît. (Yoy. Armure, Cotte).

TABAR, s. m. (tèbert). Manteau que l'on posait par-dessus l'ar-
mure et fait d'étoffe grossière. (Yoy. Manteau.)

TALEVAS, s. m. (bouclier, large). — Voyez Écu, Targe.

TARGE, s. f. (écu, talevas). Il ne semble pas que la targe lut autre
chose que l'écu, jusqu'au xrve siècle, et les poètes, les conteurs,
donnent indifféremment les deux noms au même objet :

« Car n'as à ton col targe ni escu de quartier :1.
« Hastivement jeta sa grant targe flourie •*.

1 Manuscr. Biblioth. nation., Lancelot du Lac, français (1430 environ).

2 Même manuscrit. Les vignettes de ce manuscrit, qui datent de 1390 environ, ont
été repeintes en grande partie de 1430 à 1440. Les exemples de la figure 11 sont em-
pruntés à cette époque.

3 Fierabras, vers 1601.

4 Ibid., vers 5836.
loading ...