Viollet-le-Duc, Eugène-Emmanuel
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque carlovingienne a la renaissance (Band 6) — Paris, 1875

Page: 363
Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/viollet1875/0373
License: Creative Commons - Attribution - ShareAlike Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
TACTIQUE DES ARMEES FRANÇAISES

PENDANT LE MOYEN AGE

Qui n'a entendu répéter que la tactique était inconnue aux armées
du moyen âge? Que ces armées possédassent une tactique grossière
ou très-imparfaite, si on la compare à celle des troupes modernes,
ce n'est pas douteux; mais qu'elles n'en eussent pas du tout, c'est
impossible. Des armées nombreuses ne peuvent combattre sans
adopter une tactique; cela n'est admissible que pour de petits corps
détachés s*e ruant les uns sur les autres comme dans une rixe. Du
jour où l'on met en ligne quelques milliers d'hommes, il faut né-
cessairement, pour les engager, admettre un ordre quelconque.

Peut-être l'opinion qui refuse aux armées du moyen âge toute
espèce de tactique s'est-elle formée sur la difficulté que l'on éprouve
à trouver les traces de ces principes militaires chez les écrivains,
qui, la plupart, n'ont parlé des faits de guerre que par ouï-dire, et
en l'absence de documents spéciaux touchant l'art militaire pendant
cette période.

Cependant, si l'on veut réunir et confronter les auteurs, on trouve
quantité de renseignements qui permettent de poser quelques
principes. Si l'on étudie les récits de bataille et les localités qui en
ont été les témoins, on découvre de précieuses applications de ces
principes.

Nous essayerons donc de jeter quelque lumière sur cette intéres-
sante partie de l'art militaire pendant la période qui nous occupe.

Il est difficile d'admettre que des hommes qui, du xie siècle
au xvie, ont poussé si loin l'art de fortifier les places, aient été
dépourvus de toute intelligence lorsqu'ils opéraient en rase cam-
pagne.
loading ...