Voltaire; Thurneysen, Johann Jakob [Bearb.]; Haas, Wilhelm [Bearb.]
Oeuvres Complètes De Voltaire (Tome Dixieme): La Henriade: Poeme — A Basle: De l'Imprimerie de Jean-Jaques Tourneisen. Avec des caractères de G. Haas, 1785 [VD18 90793692]

Seite: 3
DOI Seite: Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/voltaire1785bd10/0011
Lizenz: Public Domain Mark Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
PAR LE ROI DE PRUSSE.

Le poëme de la Henriade est connu de toute
l’Europe. Les éditions multipliées qui s’en sont
faites l’ont répandu chez toutes les nations qui
ont des livres, et qui sont allez policées pour
avoir quelque goût pour les lettres.
M. de V’oltaire, peut-être l’unique auteur qui
préfère la perfection de son art aux intérêts de
son amour-propre , ne s’est pointlassé de corriger
ses fautes ; et depuis la première édition où la
Henriade parut sous le titre du Poëme de la ligue,
jusqu’à celle qu’on donne aujourd’hui au public,
l’auteur s’est toujours élevé, d’esforts en efforts,
jusqu’à ce point de perfection que les grands
génies et les maîtres de l’art ont ordinairement
mieux dans l’idée qu’il ne leur est possible d’y
atteindre.
L’édition qu’on donne à présent au public
est considérablement augmentée par l’auteur :
c’est une marque évidente que la sécondité de
son génie est comme une source intarilsable, et
qu’on peut toujours s’attendre, sanssetrompern
à des beautés nouvelles et à quelque chose de
A 2.
loading ...