Voltaire; Thurneysen, Johann Jakob [Oth.]; Haas, Wilhelm [Oth.]
Oeuvres Complètes De Voltaire (Tome Dixieme): La Henriade: Poeme — A Basle: De l'Imprimerie de Jean-Jaques Tourneisen. Avec des caractères de G. Haas, 1785 [VD18 90793692]

Page: 10
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/voltaire1785bd10/0018
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
guerre a sournis sous leur puissance ; qu’il leur
soit dit en passant que ce n’est point dans
l’inssexibilité ni dans la tyrannie que consiste
la vraie grandeur, mais bien dans ces sentimens
que l’auteur exprime avec tant de noblelse.
Amitié, don du ciel, plaisir des grandes âmes,
Amitié que les rois, ces illustres ingrats,
Sont assez malheureux pour ne connaître pas.
Le caractère de Philippe de Mornay peut aussi
être compté parmi les chefs-d’œuvre de la
Henriade ; ce caractère est tout nouveau. Un
philosophe guerrier , un soldat humain , un
courtisan vrai et sans ssatterie ; un assemblage
de vertus aussi rare doit mériter nos suffrages ;
aussi l’auteur y a-t-il puisé comme dans une
riche source de sentimens. Que j’aime à voir
Philippe de Mornay , ce fidèle et stoïque ami, à
côté de son jeune et vaillant maître, repousser
par - tout la mort, et ne la donner jamais ! Cette
sagesse philosophique est bien éloignée des mœurs
de notre siècle ; et il est à déplorer, pour le bien
de l’humanité , qu’un caractère aussi beau que
celui de ce sage ne soit qu’un être de raison.
D’ailleurs la Henriade ne respire que l’hu-
manité : cette vertu si nécessaire aux princes,
ou plutôt leur unique vertu , est relevée par
M. de Poit aire ; il montre un roi victorieux qui
pardonne aux vaincus ; il conduit ce héros aux
loading ...