Voltaire; Thurneysen, Johann Jakob [Oth.]; Haas, Wilhelm [Oth.]
Oeuvres Complètes De Voltaire (Tome Vingt-Deuxieme): Précis du siècle de Louis XV. — A Basle: De l'Imprimerie de Jean-Jaques Tourneisen, Avec des caractères de G. Haas, 1785 [VD18 90795482]

Page: 32
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/voltaire1785bd22/0040
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
3-

DUC DE BOURBON,

qui avait vu avec indifférence son gouverneur , le
maréchal de Villeroi, exilé par le duc d'Orléans régent,
qui,ayant reçu pour femme un enfant de six ans sans
en être surpris , l’avait vu partir comme un oiseau
qu’on change de cage , qui ayant épousé la fille de
Stanislas Leczinski, sans faire attention à elle ni à son
père , ce prince enfin à qui tout paraisfait égal fut
réellement affligé de la retraite de l’évêque de Fréjus,
Il le redemanda vivement, non pas comme un enfant
qui se dépite quand on change sa nourrice , mais
comme un souverain qui commence à sentir qu’il est
le maître. Il fit des reproches à la reine qui ne répondit
qu’avec des larmes. Monjieur le Duc fut obligé d’écrire
lui-même à l’évêque , et de le prier au nom du roi
de revenir.
Ce petit démêlé domcstique fut incontinent le sujet
de tous les discours chez tous les courtisans , chez
tout ce qui habitait Versailles. Je remarquerai qu’il fit
plus d’impression suries esprits que n’en firent depuis
toutes les nouvelles d’une guerre funeste à la France
et à l’Europe. On s’agitait, on s’interrogeait , on
parlait avec égarement et avec défiance. Les uns
désiraient une grande révolution, les autres la crai-
gnaient ; tout était en alarmes.
Il y avait ce jour-là spectacle à la cour : on jouait
Britannicus. Le roi et la reine arrivèrent une heure
plus tard qu’à l’ordinaire. Tout le monde s’aperçut
que la reine avait pleuré ; et je me souviens que lors-
que Narciffe prononça ce vers :
Que tardez-vous, Seigneur, à la répudier?
presque toute la salie tourna les yeux sur la reine pour
l’observer, avec une curiosité plus indiscrete que
maligne. Le
loading ...