Voltaire; Thurneysen, Johann Jakob [Oth.]; Haas, Wilhelm [Oth.]
Oeuvres Complètes De Voltaire (Tome Vingt-Deuxieme): Précis du siècle de Louis XV. — A Basle: De l'Imprimerie de Jean-Jaques Tourneisen, Avec des caractères de G. Haas, 1785 [VD18 90795482]

Page: 91
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/voltaire1785bd22/0099
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
BATAILLE DE DETTINGUE. 91
fondre sur une arrière-garde qui ne pouvait résister ;
il fit passer le ravin à ses troupes. Quittant ainsi un
terrain avantageux où il devait rester, il avance
avec le régiment des gardes et celui de Noailles
infanterie , dans une petite plaine qu'on appelle
champ des coqs. Les Anglais , qui défilaient en ordre
de bataille , se formèrent bientôt. Par-là les Français,
qui avaient attiré les ennemis dans le piège, y tom-
bèrent eux-mêmes. Iks attaquèrent les ennemis en
désordre et avec des forces inégales. Le canon que
FA. de Vallière avait établi le long du JVIein et qui
foudroyait les ennemis par le ssanc , et sur-tout les
Hanovriens, ne fut plus d’aucun usage , parce qu’il
aurait tiré contre les Français même. Le maréchal
revient dans le moment qu’on venait de faire cette
faute.
La maison du roi à cheval, les carabiniers enfon-
cèrent d’abord par leur impétuosité deux lignes
entières d’infanterie ; mais ces lignes se reformèrent
dans le moment et enveloppèrent les Français. Les
officiers du régiment des gardes marchèrent hardi-
ment à la tête d’un corps alsez saible d’infanterie ;
vingt et un de ces officiers furent tués sur la place,
autant furent dangereusement blessés. Le régiment
des gardes fut mis dans une déroute entière.
Le duc de Chartres , depuis duc d’Orléans , le
prince de Clermont, le comte d’Eu, le duc de Penthièvre,
malgré sa grande jeunesse, fesaient des efforts pour
arrêter le désordre. Le comte de Noailles eut deux
chevaux de tués sous lui. Son frère le duc d’Aycn
fut renversé.
Le marquis de Puy-Ségur, fils du maréchal de ce
loading ...