Voltaire; Thurneysen, Johann Jakob [Oth.]; Haas, Wilhelm [Oth.]
Oeuvres Complètes De Voltaire (Tome Vingt-Deuxieme): Précis du siècle de Louis XV. — A Basle: De l'Imprimerie de Jean-Jaques Tourneisen, Avec des caractères de G. Haas, 1785 [VD18 90795482]

Page: 159
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/voltaire1785bd22/0167
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
POUR DO AI PHILIPPE.

159

le marquisat de Final , qui est à l’extrémité du
territoire de Gènes , et de là on entre dans le
Montferrat-Mantouan, pays encore hérissé de rochers
qui sont une suite des Alpes ; après avoir marché
dans des vallées entre ces rochers , on trouve le
terrain fertile d’Alexandrie ; et pour aller droit à
Milan , on va d’Alexandrie àTortone. A quelques
milles de là vous passez le Pô; ensuite se présente
Pavie sur le Tésin ; et de Pavie il n’y a qu’une journée
à la grande ville de Milan , qui n’est point fortifiée,
et qui envoie toujours les clefs à quiconque a palsé
le Tésin, mais qui a un château très-fort et capable
de résister long-temps.
Pour s’emparer de ce pays il ne faut que marcher
en force. Pour le garder , il faut veiller à droite et
à gauche sur une vafte étendue de lerrain , être
maître du cours du Pô , depuis Casal jusqu’à Cré-
mone, et garder l’Oglio, rivière qui tombe des Alpes
duTirol, ou bien avoir au moins Lodi , Crème et
Pizzigitone pour fermer le chemin aux Allemands
qui peuvent arriver du Trentin par ce côté. Il faut
enfin sur-tout avoir la communication libre par les
derrières avec la rivière de Gènes ; c’est-à dire avec
ce chemin étroit qui conduit le long de la mer ,
depuis Antibes par Alonaco, Vintimilie, afin d’avoir
une retraite en cas de malheur. Tous lés posles de
ce pays sont connus et marqués par autant de combats
que le territoire de Flandre.
Cette campagne d’Italie , qui eut des suites li
malheureuses , commença par une des plus belles
manœuvres qu’on ait jamais exécutées , et qui suflfi- 17octobre
rait pour donner une gloire durable , si les grandes
loading ...