L' art: revue hebdomadaire illustrée — 1.1875 (Teil 2)

Seite: 285
DOI Artikel: DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/art1875_2/0321
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
CHRONIQUE

MM.

MM.

MM.

A. Klein.

A. Roll.

Aubryer.

Croisy.

Lurat.

M;s de Sabran.

Moulin.

Régnier.

Legenisel.

Colas.

A. Meyret.

\t mes

A. Lacoste.

B. Solénoff.

Heuillant.

E. Repinn.

Pauline Laurens.

F. Barrias.

Savitxy.

Eudes de Guimard.

Bedeau.

L. Gros.

Lesauvage.

Clairin.

J. Gigoux.

V. Frichot.

Ch. de Tournemines.

S. Parrot.

Nicollet.

Emerich.

L. Priou.

Sarah Bernhard.

E. Froment.

P. Rousseau.

Delorme.

F. Pellet.

Foison.

VTe Cadart.

L. Debras.

Martial Potémonc.

VVe Couder.

A. Bellangé.

Serrey fils.



CHRONIQUE

Allemagne. — L'association archéologique du Rhin infé- j
rieur avait posé la question de la direction des routes romaines
dans les provinces rhénanes. Le 27 juin dernier, l'association
s'étant réunie à Bonn a entendu un rapport sur les résultats des j
fouilles entreprises cette année pour arriver à la solution de la
question. Les travaux d'exploration ont été commencés sur la
ligne de la route romaine qui menait de l'Alsace à Cologne; et
l'entreprise a déjà été couronnée de succès, en ce sens qu'à
Euskirchen les fondations d'une ville entière, tracées avec une
régularité parfaite, ont été mises au jour. Le chemin principal,
ayant plus de quarante pieds de largeur, traversant la ville dans
toute sa longueur, a été nettement découvert, en même temps
que des rangées de maisons qui semblent l'avoir bordé de chaque
côté, comme on le voit à Pompéi. Là, comme dans la ville
campanienne, des rues plus étroites traversaient les centres
principaux et divisaient la ville en quartiers distincts.

— Exposition des Arts industriels à Francforts.-M. — Les
immenses progrès que les arts industriels ont faits en France, en
Belgique, en Autriche et dans diverses parties de l'Allemagne, ont
suggéré à quelques amis des arts l'idée de créer à Francfort-s.-M.
un Musée pour les arts industriels auquel sera adjoint, dans la
pensée des auteurs de ce projet, une école de modelage et de
dessin. Il est inutile, pensons-nous, de faire ressortir l'impor-
tance qu'acquerra par la suite cet utile établissement destiné à
propager l'art, et d'apprendre à nos lecteurs ce qu'ils savent de-
puis longtemps, que Francfort a été, dans les siècles passés,
un dès centres les plus brillants des arts industriels. Sa situation
géographique, au milieu de villes où l'industrie de luxe a pris
un grand développement, le goût exquis qui y règne en matière
d'art, lui assureront dorénavant une des premières places dans
la production artistique en Allemagne, et nous ne doutons pas
que le projet en question, dû à l'initiative de la Société poly-
technique, n'obtienne le meilleur résultat.

Comme premier jalon vers la réalisation de cette idée, il a été
résolu d'ouvrir une Exposition historique dans les mois d'août à
octobre de cette année, dans le palais où se réunissait autrefois
la Diète germanique... Le palais a été gracieusement mis à la
disposition du Comité par sa propriétaire, la princesse de la
Tour et Taxis, et des trésors artistiques qui sont en grand
nombre à Francfort ont été promis au Comité ; des Francfortois
vivant loin de leur ville natale se sont même engagés à faire des
envois importants et précieux; d'autre parc, S. A. R. le prince
Antoine de Hohenzollern, qui a accepté la présidence d'honneur,
possède une des collections privées les plus importantes de l'Alle-
magne en objets d'arts industriels ec il s'est empressé de promettre
son concours. Tout conspire donc à faire réussir cette intéres-

ÉTRANGÈRE. 285

Deuxième liste de MM. les artistes
ayant promis leur concours pour la vente organisée
par M. F aiguière.

MM.

MM.



Soldi.

Audfray.

A. Latry.

Maillard.

L. Coulon.

Drevet.

Brillouin.

J. Clays.

Anselma.

Maignan.

Henner.

Z. Lecran.

Leloir père.

C. Duran.



Leloir fils.

Français.



G. Meusnier.

P. Baudry.



Auguin.

Lix.



ÉTRANGÈRE

14 juillet 1875.

santé exposition qui servira d'acheminement au Musée et aux
deux Ecoles.

Les objets qui seront exposés embrasseront tout le domaine
de l'ancienne industrie artistique, depuis l'époque artistique de
l'antiquité jusqu'à celle de la Renaissance et du style dit Rococo.
On y trouvera l'industrie textile, les ouvrages en cuir, les arts
graphiques ec typographiques, la peinture décorative et les mi-
niatures, les émaux, de petits ouvrages plastiques en bois, en
ivoire, en cire, en corne, en écaille, en bronze, des ouvrages en
verre, de la peinture sur verre, l'industrie céramique, des ou-
vrages en pierre, en cristal de roche ec des mosaïques en métal,
des meubles, ustensiles et outils, des ouvrages en fer et en fonte,
des armes, des armures, des montres, pendules et horloges, des
ouvrages d'orfèvrerie, nielles et autres, des bijoux de toute
espèce, des ouvrages en bois, etc.

On peut dire, à coup sûr, que Francfort, grâce à sa position
centrale et au sens artistiqne de ses habitants, sera un point
d'ateraction tant pour les exposants que pour tous ceux qui
cherchent à s'instruire et à augmenter la somme de leurs con-
naissances.

Angleterre. — Le directeur de la National Gallery vient
d'acquérir le tableau de Gainsborough, inticulé A JFood Scène,
une vue près de Cornard dans le Suifolk, qui avaic été peint
pour l'alderman Boydell et exposé à Manchester en 1857. Cette
œuvre faisait partie de la collection de tableaux appartenant au
défunt M. Jesse Wask Russell, de Ham-Hall.

— Le conseil de la Society of Artsà la demande du comité
formé pour célébrer la mémoire de William Mulready, a accepeé
la somme de 109 livres 12 schellings 9 deniers dsstinée à con-
server en bon écac à Kensal Green la tombe de ce peincre
illuscre. Lorsqu'on ne sera pas obligé d'affecter à cette desti-
nacion l'intérêt de ce capital, la somme sera convertie en
une médaille qui sera décernée à l'élève des écoles d'arc du
royaume qui exposera le meilleur dessin d'après la figure nue,
exécuté aux deux crayons, noir et rouge, dans le genre pra-
tiqué avec tanc de succès par Mulready.

— M. Ferdinand Heilbuth, dont la santé avaic été atteinte
par la malaria romaine, est suffisamment rétabli pour pouvoir
venir à Londres.

— Les nouvelles construccions de la National Gallery seront
probablement ouvertes au public en novembre prochain. UAthe-
nœum nous apprend qu'on travaille activement à la décoration des
salles. Ces nouvelles salles, qui sont établies de plain-pied avec
les salles actuellement consacrées aux peintures des anciens
maîtres, seront affectées à la même destination.
loading ...