Ars: časopis Ústavu Dejín Umenia Slovenskej Akadémie Vied — 1982

Page: 80
DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/ars1982/0212
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
80

sente typologiquement le fort ou la citadelle, est daté par le
relevé au troisième quart du 16e siècle.
Dans la deuxième moitié du 17e siècle une annexe était cons-
truite à la façade nord-est consistant ď un hall très vaste au rez-
-de-chaussée et à 1’ étage et deux autres salles y étaient ajoutées,
rangées 1’ une derrière 1’ autre, et un escalier hors ď oeuvre était
bâti au coin du vieux bâtiment. De cette manière, la construction
reçoit un plan de fondation en forme ď un bloc oblong où la
cannelure fait une saillie fort plastique. Ce côté fait face à la
route. L’ entrée du côté opposé, par la cour, et aussi la salle
centrale sont des éléments typiques des châtelets et manoirs de
style Renaissance en Slovaquie. Des caves avaient été creusées

aussi sous les annexes. Plusieurs détails originaux ont été préservés
de cette étape de construction, tels par exemple, des dormants et
battants de fenêtres avec les ferrures originales sur le bow-window
de 1’ annexe du côté sud-ouest du bâtiment.
Le châtelet de Radola est resté dans cette forme, avec la couche
ď enduit originale, les ouvertures pour portes et fenêtres et les
plafonds en bois de brin, jusqu’à présent. De même, les niches de
tir à 1’ étage donnant sur la route, ont été préservées au côté
nord-ouest. Les remaniements aux 18e, 19e et 20e siècles étaient des
réparations de nature utilitaires, mais ne changeaient pas le
caractère du châtelet.
loading ...