Instytut Historii Sztuki <Posen> [Editor]
Artium Quaestiones — 10.2000

Page: 5
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/artium_quaestiones2000/0007
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
ROZPRAWY

Szczçsny Skibinski

L’ÉGLISE DES DOMINICAINS DE COLMAR COMME
L’IMAGE DE L’HOMME ET DE LA SOCIÉTÉ

L’église des dominicains de Colmar a été créée par la jonction de deux
parties principales: de l’ensemble de trois nefs et du choeur polygonal al-
longé1. La forme de chacun de ces deux fragments a été accentuée de fa-
çon différente. Le choeur a été construit comme une chapelle terminée à
l’Est par un chevet à cinq pans d’octogone, avec des contreforts de l’exté-
rieur et voûtée à l’intérieur, pleine de lumière s’infiltrant par de nom-
breuses fenêtres, au début probablement en forme de vitraux. L’aspect de
la nef est réalisé par d’autres moyens. Le choeur est remplacée par la nef
et deux bas-côtés. La nef assez sombre s’ouvre sur le choeur bien éclairé.
Aux murs lisses qui encerclent la nef s’oppose la structure formée par la
nervure des voûtes et les piliers du mur oriental qui ferme le choeur.
Avec le choeur voûté contraste la nef couverte de plate faîte et les bas-cô-
tés couverts de pans de couvertures obliques, propres au type de l’inté-
rieur en forme de «grange» il. 1-4.

Le type grange consiste dans la spécificité de la formation de l’espace
halle ou de l’espace pseudobasilical. Cet espace peut être décrit de façon
la plus adéquate comme espace produit par l’encerclement des murs ex-
térieurs qui portaient une grande faîte bâtière. La grande distance entre
les murs exigeait un soutien supplémentaire dans la construction por-
teuse du toit par un mur elevé sur les piliers, ce qui donna de façon natu-
relle une disposition à trois vaisseaux avec une relation spatiale spécifi-
que entre la nef et les bas-côtés. La fonction de supporter le toit
au-dessus de tout l’intérieur a été accentuée par la hauteur plus grande
des murs séparant l’intérieur en trois vaisseaux des murs encerclants.

1 R. Recht, L’Alsace gothique de 1300 à 1365, Colmar 1974, p. 127-134; le choeur a été
elevé entre 1283 et 1291, les nefs après 1320 avec une pause dans les années 1330-1346.
loading ...