Barthélemy, Jean Jacques
Voyage du jeune Anacharsis en Grèce (Band 1) — Paris: Ledoux, 1824

Page: 162
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/barthelemy1824bd1/0296
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
IÔ2 INTRODUCTION AU VOYAGE
les fers dont il devait les enchaîner 1 ; de l’autre,
cet Hippias dont les sollicitations et les intrigues
avaient enfin amené les Perses dans les champs
de Marathon 2. Il fallait donc subir l’affreux mal-
heur d’étre traînés aux pieds de Darius comme
de vils esclaves, ou le malheur plus effroyable
encore de gémir de nouveau sous les cruautés
d’un tyran qui ne respirait que la vengeance.
Dans cette alternative , ils délibérèrent à peine,
et résolurent de périr les armes à la main.
Heureusement il parut alors trois hommes des-
tinés à donner un nouvel essor aux sentimens
de la nation. C’étaient Miltiade , Aristide et The-
mistocle. Leur caractère se développera de lui-
même dans le récit de leurs actions. Miltiade avait
fait long-temps la guerre en Thrace, et s’était
acquis une réputation brillante ; Aristide et Thé-
mistocle, plus jeunes que lui, avaient laissé écla-
ter depuis leur enfance une rivalité qui eût perdu
l’état3, si, dans les occasions essentielles, ils ne
l’eussent sacrifiée au bien public. Il ne faut qu’un
trait pour peindre Aristide : il fut le plus juste et
le plus vertueux des Athéniens. Il en faudrait plu-
sieurs pour exprimer les talens, les ressources
et les vues de Thémistocle : il aima sa patrie ;
mais il aima la gloire encore plus que sa patrie.
’ Plat, deleg. lib. 3 , t. 2 , p. 698.—’ Herodot. lib. 6, cap. 102.
— 3 Plut, in Aristid. p. 819.
loading ...