Barthélemy, Jean Jacques
Voyage du jeune Anacharsis en Grèce (Band 1) — Paris: Ledoux, 1824

Page: 268
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/barthelemy1824bd1/0402
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
s68

INTRODUCTION AU VOYAGE

long-temps retenu les Athéniens clans l’inaction,
leurs alliés clans la dépendance, et ceux de La-
cédémone clans le respect.
Les Athéniens, pénétrés du sentiment de leurs
forces, de ce sentiment qui clans les rangs élevés
produit la hauteur et l’orgueil, clans la multitude
l’insolence et la férocité, ne se bornaient plus
à dominer sur la Grèce ; ils méditaient la con-
quête de l’Egypte, de Carthage , de la Sicile et de
l’Etrurie. Périclès leur laissait exhaler ces vastes
projets, et n’en était que plus attentif aux démar-
ches des alliés d’Athènes T.
La république brisait successivement les liens
de l’égalité qui avaient formé leur confédération :
elle appesantissait sur eux un joug plus humi-
liant que celui des barbares, parce qu’en effet on
s’accoutume plus aisément à la violence qu’à l’in-
justice. Entre autres sujets de plainte, les alliés
reprochèrent aux Athéniens d’avoir employé à
l’embellissement de leur ville les sommes d’ar-
gent qu’ils accordaient lotis les ans pour faire la
guerre aux Perses. Périclès répondit que les flottes
de la république mettaient ses alliés à l’abri des
insultes des barbares, et qu elle n’avait point
d’autre engagement à remplir 2. A cette réponse,
l’Eubée, Samos et Byzance se soulevèrent ; mais,
’ Isocr. de pac. t. i, p. 402. Plut. inPericl. p. 164. —2 Id. ihid.
p. i58.
loading ...