Bulletin du Musée National de Varsovie — 39.1998

Page: 5
DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/bmusvars1998/0011
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
Janina Micbałkowa

Le "Bulletin du Musee
National de Varsovie"
de Jan Białostocki

Le premier numero du “Bulletin du Musee National de Varsovie” est paru
en 1960. Jan Białostocki en etait le fondateur et, pendant vingt huit ans, il en
restera jusqu’a sa mort le redacteur en chef.

A dire vrai, le Musee disposait deja d’un periodiąue, intitule “Rocznik
Muzeum Narodowego w Warszawie” (1’Annuaire du Musee national de Varsovie)
et qui avait vu le jour avant la Seconde Guerre mondiale, en 1938 exactement,
puis avait ete reedite a partir de 1957. Chaque volume de cet Annuaire etait
un rien pompeux et massif; ii comprenait la plupart du temps des articles longs
et detailles. Białostocki voulait quant a lui une publication plus moderne qui,
sous la formę de petits fascicules facile a manier, imprimes dans differentes
langues et destines avant tout pour les historiens d’art de 1’etranger, informerait
plus rapidement sur les differentes manifestations du Musee national de Varsovie.
Les grands musees possedaient ce genre de bulletins: “The Metropolitan Museum
of Art Bulletin”, “Bulletin van het Rijksmuseum Amsterdam”, “La Revue du
Louvre et des Musees de France”, “Bollettino dei Musei Civici Veneziani” et
beaucoup d’autres.

Chaque annee, et ce depuis bientót quarante ans, le “Bulletin du Musee
National de Varsovie” parait presque regulierement sous la formę de quatre
fascicules (parfois doubles ou meme quadruples) qui sont chacun numerote et
possedent une pagination continue et renouvellees tous les ans.

Le Musee national de Varsovie, au moment de la creation de son “Bulletin”
en 1960, etait une institution qui jouissait d’une renommee Internationale. II
la devait surtout a ses deux directeurs. Le professeur Stanisław Lorentz, celebre
museologue et membre de nombreuses organisations internationales (ICOM,
ICOMOS, etc) qui jouissait d’une grandę reputation comme scientifique mais
aussi d’un immense prestige morał. Kazimierz Michałowski, le Vice-directeur
du Musee et professeur a l’Universite de Varsovie, qui avait mene deja
avant la guerre des fouilles archeologiques en Egypte, avec 1’Institut Franęais
d’Archeologie orientale. Revenu d’un camp de prisonniers de guerre en 1946,

5
loading ...