Cagnat, René
Lambèse — Paris, 1893

Page: 36
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/cagnat1893/0042
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
36

HISTOIRE DE LAMBÈSE

elle constituait encore une excellente position militaire. Voilà
pourquoi on y éleva, avec les débris des monuments antérieurs,
un fortin qui dut servir eusuite aux derniers défenseurs de
l'Afrique romaine contre les envahisseurs musulmans. Ceux-ci
n'avaient plus les mêmes raisons que leurs prédécesseurs pour
occuper la place, après leur victoire. Le triomphe de l'islamisme
marque la fin de Lambèse.

Quelques voyageurs en signalèrent les restes au xvn° et au
xvm» siècle. Mais le premier qui les ait visités avec soin est
le commandant Delamare en i844- Le docteur Guyon les par-
courut de nouveau en 18.47; enfin L. Renier, en i85o, vint
passer plusieurs mois au milieu d'eux; l'aspect du pays était
alors" bien différent de ce qu'il est aujourd'hui ; il suffit,
pour s'en convaincre, de regarder la vue que j'ai reproduite
ci-contre. Depuis lors plus d'un explorateur et plus d'un
savant sont venus interroger ou admirer les ruines d'une cité
autrefois riche et peuplée, aujourd'hui recouverte par une
couche épaisse de terre et de végétation. 11 y a beaucoup à
tirer encore du sous-sol; ce qu'on a déjà fait sortir mérite une
visite attentive et je suis persuadé que ceux qui ont le culte du
passé ne regretteront pas d'avoir consacré quelques heures à ce
qui fut jadis la capitale militaire de l'Afrique romaine.
loading ...