Cagnat, René
Musée de Lambèse: promenades archéologiques en Algérie et en Tunisie — Paris, 1895

Page: 16
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/cagnat1895/0026
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile


LE MUSÉE DE LAMBÈSE

à la maison centrale où on lit : Genio scolae L. Jul(ius) Crescentian(us)
q(uaestor) arulas cum statunculis coll(egio) donavït^.

Ces sanctuaires ne constituaient, il est à peine besoin de le,dire,
qu'une très faible partie des monuments élevés dans l'intérieur du
camp. Les inscriptions du musée nous en font connaître d'autres.
Sans parler des tours qui flanquaient la muraille, et dont il est ques-
tion sur une pierre conservée à la maison centrale (mu[nime]nta et
turres a solo [refectae]^), on doit citer toute une suite de bases con-
sacrées aux dieux protecteurs de l'armée et du camp, — elles étaient
disposées soit autour du Praetorium, soit dans des chapelles voi-
sines, — une ara disciplinât de forme quadrangulaire(3), deux co-
lonnes (voir pl. VII) dédiées, l'une au Génie de la légion (4), l'autre
au Génie de Lambèse(5) (jardin de la maison centrale), un petit
autel consacré au génie d'une centurie(6), et un grand nombre de
piédestaux où se dressaient jadis des statues impériales. L'un

(1) C. I. L., VIII, 2601, 2602. (4) Ibid., 2527.

(2) Ibid., 2546. (5) Ibid., 2528.

(3) Ibid., 18058. (6) Ibid., 2531.
loading ...